logo SOV

Public Service Broadcasting

Inform - Educate - Entertain

Public Service Broadcasting - Inform - Educate - Entertain
Chronique Album
Date de sortie : 06.05.2013
Label : Test Card Recordings
45
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 19 novembre 2013
Bookmark and Share
Public Service Broadcasting. Ce nom ne vous dira peut-être rien et pourtant derrière cette énigmatique identité se cachent deux petits génies ayant sorti l'un des disques les plus passionnants de cette année. En effet, Inform-Educate-Entertain, sous ses airs d'album concept, est tout bonnement un petit bijou.

J. Willgoose Esq. et Wrigglesworth, installés dans la capitale britannique, ont démarré en 2010 ce projet qui peut sembler un tant soit peu loufoque : coller sur des compositions inédites des voix exclusivement issues d'archives de films d'information du service public anglais. Il fallait y penser. Après avoir sorti plusieurs EP et singles, le duo s'est finalement attaqué à la sortie d'un tout premier album. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat dépasse ce à quoi nous pouvions nous attendre. En effet ce disque nous balade aussi bien vocalement que musicalement à travers un paysage musical des plus variés.

D'entrée c'est une gigantesque gifle que nous nous prenons en pleine figure avec Inform – Educate – Entertain qui nous téléporte vers un univers électro-rock où résonnent les synthétiseurs de Faithless. D'autres références nous viennent très rapidement à l'esprit. Spitire et son décollage d'avion en ouverture nous entrainent au mariage inédit de Kraftwerk et de Can. Il fallait oser et pourtant à l'écoute de ce morceau cette conjugaison nous parait tellement évidente que l'on peut se demander pourquoi personne n'y a pensé auparavant. Signal 30, beaucoup plus rock, lorgne davantage du côté de A Place To Bury Strangers. Night mail nous rappelle Mogwai ou encore God Is An Austronaut. Roygbiv a des accents un peu plus funky et peut nous renvoyer un tribute banjo de certaines mélodies du Holy Fire de Foals. Late night final, ultime chute de l'album s'engage davantage vers une voie jazzy et cinématographique que n'aurait pas reniée Archive.

Vous l'aurez donc compris ce disque est particulièrement riche en références, et cela tout au long de sa quarantaine de minutes. Même si ce disque est radicalement différent de leur philosophie, on ne peut s'empêcher en l'écoutant de penser aux parodies de classiques de la musique assaisonnées par les américains de The Moog Cookbook. A la grande différence que ce disque bidouillé au possible contient uniquement des compositions originales. Et pour le coup, c'est immensément fort. On ne peut être qu'admiratif face à une telle réussite musicale. Public Service Broadcasting signe bien là un véritable coup de maître pour leur premier essai.
tracklisting
    01. Inform - Educate - Entertain
  • 02. Spitfire
  • 03. Theme From PSB
  • 04. Signal 30
  • 05. Night Mail
  • 06. Qomolangma
  • 07. ROYGBIV
  • 08. The Now Generation
  • 09. Lit Up
  • 10. Everest
  • 11. Late Night Final
titres conseillés
    Spitfire - Signal 30 - Late night fall
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste