logo SOV

These New Puritans

EXPANDED (Live At The Barbican)

These New Puritans - EXPANDED (Live At The Barbican)
Chronique Album
Date de sortie : 20.10.2014
Label : Infectious Music
5
Rédigé par François Freundlich, le 21 octobre 2014
Bookmark and Share
Dans leur interminable recherche vers de nouvelles sonorités, de l'expérimental industriel de leurs débuts jusqu'aux incursions classiques et cosmiques de l'album Fields Of Reeds, These New Puritains étonnent en permanence. Leur album live ne pourra donc qu'être atypique, unique et sans précédent. Pour ce disque enregistré au Barbican Center de Londres, le plus grand centre des arts du spectacle d'Europe, These New Puritans sont accompagnés d'Elisa Rodrigues, chanteuse de fado portugaise, des membres du quatuor féminin Synergy Vocals et du Heritage Orchestra, un orchestre de trente-cinq musiciens parmi les plus réputés outre-manche. Le décor est posé, il ne reste qu'à vibrer.

These New Puritans ont donc vu très grand pour enregistrer les versions live de leur dernier album joué dans son intégralité et complété par quelques bonus. Dès l'introduction bruitiste et mystérieuse, un monde à part se crée dans nos oreilles. Les arrangements sont vastes et méticuleux, le son est d'une perfection et d'une maîtrise rare pour une telle complexité lors d'un concert. L'ensemble va toujours plus loin dans les sonorités bizarroïdes et inattendues. Le lead vocal de Jack Barnett, qui semble souffler ses textes du bout des lèvres, se mélange idéalement aux envolées lyriques d'Elisa Rodrigues et l'intensité de la rencontre atteint des sommets. Les excitations subites de la batterie du frère jumeau Georges Barnett sont aussi rares que frissonnantes. Les cors de chasse et autres cuivres déstructurés mènent la danse sur de lourdes basses pataudes. Les changements de direction sont permanents : chaque morceau faisant figure de marathon en slow motion, imposant une ambiance de plus en plus pesante et troublante.

Ce lit de piano est constamment présent pour tenter de nous rassurer mais des chœurs mystiques rappelant les chants grégoriens surmontés par une voix gutturale venue d'outre-tombe ne sont pas des plus bucoliques. These New Puritans semblent vouloir invoquer le démon Zuul avec ces violons solitaires et ces glockenspiels apocalyptiques invoquant Jean Sébastien Bach qui aurait rencontré Cocteau Twins et Dead Can Dance. On a presque affaire à un opéra de chambre post-rock sur les dix minutes hors de l'espace-temps de Island Song. Organ Eternal et sa boucle d'orgue entrainante nous sort de la torpeur et trouve paradoxalement un coté grandiloquent malgré l'introspection omniprésente. Le rappel est encore plus dantesque avec les spoken words de Three Thousand, ajoutant à la froideur ambiante. We Want War, ce titre phare de l'album Hidden, nous asphyxie totalement : on atteint le paroxysme avec ces chants de chorale religieux et tourmentés.

Ces adaptations live des titres de These New Puritains apportent un sentiment de puissance supplémentaire malgré le silence et les espaces qui les parsèment. Nous sommes bien face à un sommet du genre : hypnotique, riche et vibrant. L'orage commence à gronder en écrivant ces lignes, une invocation de trop a du être écrite : nous rendons donc l'antenne.
tracklisting
    01. Intro Tape
  • 02. This Guy's In Love With You
  • 03. Fragment Two
  • 04. The Light In Your Name
  • 05. Island Song
  • 06. Spiral
  • 07. Organ Eternal
  • 08. Nothing Else But This
  • 09. Dream
  • 10. Field of Reeds
  • 11. Three Thousand
  • 12. We Want War
  • 13. Spitting Stars
titres conseillés
    Three Thousand, We Want War, Organ Eternal
notes des lecteurs
Du même artiste