logo SOV

Rachel Sermanni

Tied To The Moon

Rachel Sermanni - Tied To The Moon
Chronique Album
Date de sortie : 10.07.2015
Label : Middle Of Nowhere Recordings
45
Rédigé par Fantin, le 11 juillet 2015
Bookmark and Share
Trois ans se sont déjà écoulés depuis la parution de l'inaugural Black Currents EP, encensé à juste titre dans ces pages. Il n'a pas fallu longtemps à Rachel Sermanni pour imposer son écriture si particulière au sein de la scène folk britannique et internationale. Il faut dire que la jeune écossaise n'a pas chômé. Tournées à rallonge en Europe et en Amérique du nord, scènes partagées avec d'autres songwriters, sessions youtube en quantité notable... Les occasions d'apprécier les compositions du premier album Under Mountains ont été nombreuses. Si bien que la sortie de ce second effort, poétiquement intitulé Tied To The Moon, ne peut que réjouir les adorateurs, encore trop peu nombreux compte tenu du talent de la chanteuse.

D'autant plus que Rachel Sermanni montre ici les signes d'un certain renouvellement musical. Finis les arrangements traditionnels et folkloriques à l'anglaise ? Il semble que leur ont été préférés le minimalisme à l'américaine et des guitares doucement saturées. Run et Wine Sweet Wine font figure de compositions remarquables à la production des plus appréciables. « Truth is that the wind will blow and there's nothing we can do / It's blowing me away from here and away from you ». Le renouveau assumé par ces parades enthousiastes et déterminées a quelque chose de beau et de presque romancé. Le chant délicat et maîtrisé, aux paroles toujours très personnelles et sans complexe, nous guide progressivement vers une mélancolie des plus touchantes : celle que l'on retenait des précédentes compositions.

Arpèges, tempo lent et envolées vocales sur une large gamme d'octaves, nous voilà dans un bien beau recueil de nouvelles tristes et émouvantes. De l'introspectif et dérangé I've Got A Girl (déjà connu en version live par les possesseurs du single Eggshells) à l'envoûtant et métaphorique Ferryman, des contes musicaux à l'écriture simple et délicate s'enchaînent dans une harmonie quasi-parfaite. Seul le dispensable premier single Tractor a de quoi décevoir. On retiendra plutôt le subtil et imparable Don't Fade, où des notes de piano réverbérées et autres guitar-slides pleurent d'une même voix une composition bouleversante.

Autre sommet, le dialogue romantique Banks Are Broken où Rachel Sermanni donne la réplique à son ami liverpuldien James Canty. En résulte une complainte amoureuse tragique toute en retenue, sur fond de mal du siècle. « Behind a wild wood door / Is a matrix on the floor / Where we are lovers ». Récités selon le même phrasé, l'ensemble des vers chantés par chacune des voix confère à ce titre une sensation de désabus et fait ainsi l'allégorie du mal conté.

Après un titre dénudé et intimiste véhiculant les mêmes sensations (Begin), la mélancolie trouve son apogée pour une conclusion transmettant sans peine la sensation de malaise chantée. This Love décrit un amour amer, noyé en guise de conclusion sous la pluie d'un piano incapable d'effacer la monotonie d'une guitare minimale et répétitive.

Si l'écriture d'un second album peut s'avérer un exercice difficile pour bon nombre de songwriters, Rachel Sermanni n'est pas de ceux-là. Sa sensibilité et son écriture d'une grande élégance lui permettent de tirer son épingle du jeu et de délivrer une véritable merveille comme il en sort peu. Avec sa production production pointilleuse et moderne, ses compositions sensibles et directes, Tied To The Moon approche la perfection. Si l'on devait lui trouver un homologue dans la scène folk britannique, on citerait probablement le tout aussi marquant premier disque de Lanterns On The Lake.

Un bien bel album que l'on saura prendre le temps d'apprécier. En espérant également pouvoir en profiter en concert, où l'intimisme du seul-en-scène permet à Rachel Sermanni de déployer sa voix et sa mélancolie de la plus touchante des manières.
tracklisting
    01. Run
  • 02. Wine Sweet Wine
  • 03. Old Lady's Lament
  • 04. I've Got A Girl
  • 05. Don't Fade
  • 06. Tractor
  • 07. Ferryman
  • 08. Banks Are Broken
  • 09. Begin
  • 10. This Love
titres conseillés
    Wine Sweet Wine - Don't Fade - Banks Are Broken
notes des lecteurs
Du même artiste