logo SOV

The Jesus And Mary Chain

Live At Barrowlands

The Jesus And Mary Chain - Live At Barrowlands
Chronique Album
Date de sortie : 31.07.2015
Label : Demon Records/Edsel
45
Rédigé par Olivier Kalousdian, le 27 juillet 2015
Bookmark and Share
Loin d'être le premier enregistrement public du légendaire groupe d'East Kilbride en Ecosse, ce Live At Barrowlands, enregistré en novembre 2014 au Barrowlands de Glasgow, marque néanmoins d'une pierre blanche la carrière et, surtout, le come back des frères Reid au devant de la scène anglaise. Concocté pour les trente ans de l'album Psychocandy – chef d’œuvre du rock noisy – ce coffret renferme des trésors pour amateurs avertis, comme un livre cartonné de quarante pages incluant photographies et textes sur les backstage du groupe, une édition vinyle 180g de la version studio de l'album (sorti pour le Record Store Day 2015) agrémentée d'un vinyle 10 inch où figurent sept titres en versions inédites et le CD complet du Live At Barrowlands sur lequel se trouvent des interviews des frères Reid et d'Alan McGee. Comme souvent, les premiers pré-acheteurs seront gratifiés d'un petit bonus qui vaut son pesant de décibels : une setlist signée par le groupe (300 exemplaires).

Premier du genre depuis 2008 pour The Jesus And Mary Chain, ce Live At Barrowlands renferme ce que tout aficionado de proto shoegazing – dont l'âge doit maintenant surfer autour des cinquante ans tapés pour celles et ceux qui ont vécu les débuts du groupe – est en droit d'attendre : des guitares chargées en guise de Kalachnikov, des toms lourds en guise de grenades à fragmentation et un feedback à faire capituler toute résistance ennemie en guise d'infanterie mécanique. Si les quatorze chansons de Psychocandy figurent en bonne et due forme sur les galettes ici proposées, on se délectera également des titres April Skies (Darklands, 1987), Head On (Automatic, 1989) ou Reverence. Sept morceaux bonus en tout, dans des versions mises en lumière par le célèbre ingénieur du son, Noel Summerville (My Bloody Valentine, The White Stripes).

Coulant comme du béton armé dans un sarcophage d'acier trempé sur un chantier d'été à Dubaï, ce Live At Barrowlands distille son tracklisting et ses sonorités stridentes telles qu'elles ont pu gifler toute une génération post-punk dans les mid-eighties. La voix de Jim Reid n'a rien perdu de son ton je m'en foutiste post adolescent (l'héritage d'Alan Vega) et les larsens et feedback gargantuesques de William Reid n'ont vraiment pas l'âge de ses artères. Enchaînés sans aucun blanc, les vingt-et-un titres proposés en mode vitesse du son dépassent difficilement l'heure d'écoute. Prouvant que les frères Reid restent, à cinquante ans bien passés, des urgentistes du rock, torturés dans leur enfance par des disques aussi antagonistes que sont ceux du Velvet Underground ou des Beach Boys, épicés d'une grosse louche de musique industrielle made in RDA, via des groupes comme Einstürzende Neubauten.
Ne pouvant juger sur pièce de la qualité du coffret en lui même, nulle doute que ce dernier ravira tous les fans historiques et les early adopters des Jesus And Mary Chain. Quant au live en lui même, c'est les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes qu'il convient de se jeter dessus, comme on se jetterait sur du speed et des hallucinogènes de bonne qualité ; en ayant pris soin d'alerter les voisins de quelques travaux de démolition chez vous, auparavant.

Récemment, Jim Reid a déclaré que son groupe avait le matériel nécessaire à la sortie d'un nouveau LP, le premier depuis 1998. Et c'est là que, comme toujours les choses se corsent... Comme tout groupe qui se respecte, incluant une fratrie qui ne se respecte pas et se met sur la gueule à tout bout de champs, Jim et William Reid semblent avoir beaucoup de mal à se mettre d'accord sur les modalités d'enregistrement et de sortie de ce qui pourrait être le septième album studio du groupe légendaire écossais. Les liens du sang sont parfois des chaînes trop lourdes à porter...
tracklisting
    01. April Skies
  • 02. Head On
  • 03. Some Candy Talking
  • 04. Psycho Candy
  • 05. Up Too High
  • 06. Reverence
  • 07. Upside Down
  • 08. Just Like Honey
  • 09. The Living End
  • 10. Taste The Floor
  • 11. The Hardest Walk
  • 12. Cut Dead
  • 13. In A Hole
  • 14. Taste Of Cindy
  • 15. Never Understand
  • 16. Inside Me
  • 17. Sowing Seeds
  • 18. My Little Underground
  • 19. You Trip Me Up
  • 20. Something's Wrong
  • 21. It's So Hard
titres conseillés
    Taste The Floor - Just Like Honey - The Living End - Never Understand
notes des lecteurs
Du même artiste