logo SOV

Eagulls

Ullages

Eagulls - Ullages
Chronique Album
Date de sortie : 13.05.2016
Label : Partisan Records
35
Rédigé par Amandine, le 16 mai 2016
Bookmark and Share
Eagulls avaient fait une entrée tonitruante en 2014 avec leur premier album éponyme. Ce condensé brut et brûlant d'une rage post-adolescente nourrie au vitriol ne laissait la place à aucun temps mort, tout juste celui de reprendre son souffle. Deux ans et une tournée marathon plus tard, les sales gosses de Leeds sont de retour avec Ullages, loin de son prédécesseur enragé.

Eagulls, c'était avant tout cette révélation de la fin de l'année 2013 : un single, un uppercut. De la manière la plus arrogante qui soit, les jeunots venaient asséner le coup de grâce avec Nerve Endings, laissant en haleine quant au contenu de leur futur premier album. Une voix caverneuse, des échos à en faire pâlir My Bloody Valentine et une énergie sans limite, tous les ingrédients étaient présents pour en faire un tube en puissance.
L'intégralité de l'album éponyme sera dans la même veine, sans pause, hargneux à souhait, et possédant autant de compositions que de pépites ; qu'il s'agisse de Possessed, Tough Luck ou de Hollow Visions, le fantôme de Ian Curtis n'était jamais loin.

Seulement voilà, même si tous étaient unanimes pour saluer la prouesse, l'idée d'un nouvel opus laissait aussi planer le doute sur la capacité du groupe à oser franchir les frontières confortables de leur son corrosif. Un album et une anagramme plus tard, Ullages arrive enfin dans les bacs. Si le shoegaaze est toujours au rendez-vous, Eagulls ont laissé quelque peu de côté leur marque de fabrique et semblent avoir pris de la bouteille. S'il fallait faire un parallèle, The Cure et Echo & the Bunnymen arriveraient en tête de liste mais l'influence de The Smiths n'est également jamais bien loin (la guitare sur Euphoria n'est pas sans rappeler celle de Johnny Marr et l'introduction de My Life in Rewind est également très smithienne).
Désormais, les paroles sont intelligibles et une nouvelle dimension est donc proposée. L'empreinte vocale nous ramène au premier album mais au-delà de cet aspect, l'album est foncièrement différent. Beaucoup plus dans la nuance et faisant preuve d'un surprenant sens de la mélodie (My Life In Rewind), les influences post-punk et shoegaze n'ont tout de même pas été totalement oubliées, en témoigne Lemontrees, premier single extrait de l'album, qui fait une transition parfaite entre les deux albums.
Même si la hargne d'antan nous manque quelque peu, il est difficile de remettre en cause le talent dont fait preuve le groupe ; les guitares habitées très 80's (Heads Or Tails ou Velvet), les lignes de basse tendues telles que sur Blume ou les guitares qui se répondent et se complètent pour apporter un son nouveau (Euphoria), Eagulls nous surprennent en défrichant des terrains encore inexplorés.

Ullages paraît ainsi défier les décennies et les genres et flirte avec ses aînés sans jamais les copier.
tracklisting
    01. Heads or Tails
  • 02. Euphoria
  • 03. My Life in Rewind
  • 04. Harpstrings
  • 05. Velvet
  • 06. Psalms
  • 07. Blume
  • 08. Skipping
  • 09. Lemontrees
  • 10. Aisles
  • 11. White Lie Lullabies
titres conseillés
    Lemontrees, My Life in Rewind
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste