logo SOV

YAK

Alas Salvation

YAK - Alas Salvation
Chronique Album
Date de sortie : 13.05.2016
Label : Octopus Electrical
5
Rédigé par Amandine, le 21 mai 2016
Bookmark and Share
Sur le papier, YAK ont vraiment de quoi séduire : au Royaume-Uni, on se les arrache pour leurs sets endiablés, à la croisée entre une rage fougueuse et un psyché incandescent ; même The Last Shadow Puppets ont succombé et les ont appelés pour assurer leurs premières parties. Le trio a pour leader un chérubin dont la bouche pourrait faire pâlir tout à la fois Mick Jagger et Steven Tyler. Alors si on vous dit en plus que leur premier album, Alas Salvation, est produit par Môôôsieur Steve Mackey, rien de moins que le bassiste de Pulp, vous vous dîtes bien que l'on pourrait tenir un des temps forts de l'année, non ?

On avait découvert les Londoniens d'adoption avec un premier EP prometteur et aujourd'hui, ne faisons pas durer le suspense plus que de raison, ils enfoncent le clou un peu plus profondément avec ce premier effort. Avec une entrée sur Victorious (National Anthem), single découvert il y a quelques semaines, le décor est planté d'emblée : guitares tout en distorsion, chant habité, batterie énergique et une ligne de basse de folie. Ce condensé de deux minutes promet donc une épopée mémorable.

Avec Alas Salvation, YAK jouent avec les textures et les styles : s'ils confortent leur aise sur le garage tendance punk '77 (Hungry Heart), ils s'aventurent aussi du côté des limbes du psyché (Curtain Twitcher) ou encore du rock noisy (Harbour The Feeling). L'ensemble est souvent énergique mais sait jouer sur les ambiances et les surprises, en témoigne ce Roll Another plus que singulier où le groupe part dans une atmosphère déglinguée, pris par la main par la folie de Daniel Johnston. Parfois, le groupe se veut creepy crooner (Smile) façon Nick Cave et le pire, c'est qu'il le fait diablement bien.
Alas Salvation se clôt sur un morceau de près de huit minutes déroulant une folie douce pour aboutir sur une fin à la guitare acoustique étonnant au vu du reste de l'album.

Vous l'aurez compris, il est difficile de ne pas résister à ce premier album de YAK tant il est maîtrisé d'une main de maître. Les titres s'enchaînent sans temps mort, voguent selon l'humeur et les treize compositions ne donnent qu'une seule envie : appuyer sur le bouton Repeat.
tracklisting
    01. Victorious (National Anthem)
  • 02. Hungry Heart
  • 03. Use Somebody
  • 04. Interlude I
  • 05. Roll Another
  • 06. Curtain Twitcher
  • 07. Take It
  • 08. Harbour The Feeling
  • 09. Alas Salvation
  • 10. Smile
  • 11. Doo Wah
  • 12. Interlude II
  • 13. Please Don't Wait for Me
titres conseillés
    Harbour the Feeling, Victorious (National Anthem), Curtain Twitcher
notes des lecteurs
Du même artiste