logo SOV
Jim Jones And The Righteous Mind - Super Natural
Chronique Album
Date de sortie : 12.05.2017
Label : Hound Gawd!/L'Autre Distribution
35
Rédigé par Olivier Kalousdian, le 31 mai 2017
Bookmark and Share
A peine terminée l'aventure The Jim Jones Revue, Jim Jones a immédiatement repris la route des studios et de la scène. Embarquant Gavin Jay (basse) à ses cotés et dorénavant épaulés par Phil Martini (batterie), Malcom Troon (guitare et steel guitar), Matt Millership (clavier) et David Page (guitare) Jim Jones a ainsi créé une nouvelle formation diabolique nommée The Righteous Mind.

Un EP (Boil Yer Blood) et une poignée de singles plus tard, voici venu le premier album tant attendu des ex-enfants terribles du rock garage revival incendiaire, Super Natural. Trahissant quelque peu leur mentor, Jerry Lee Lewis (auquel ils ne pouvaient plus soutirer aucune influence), Jim Jones And The Righteous Mind compilent deux années d'existence dans un disque à l'artwork très léché et très graphite, telle une estampe au charbon érotico-art-déco à faire hurler toutes les féministes de France et d'Ukraine. Voilà qui sent le laboratoire d'alchimie secret, le lupanar fleuri et les fumeries d'opium...
On avait découvert le titre Aldecide en 2016. Encore aspiré par les tourbillons de feu The Jim Jones Revue, ce titre fait de solo de piano bastringue (on croirait Henri Herbert revenu aux claviers), de riffs stoniens et de choeur jonesiens marquait un début de rupture entre le style garage des fifties et sixties de Jim Jones et celui qui allait suivre.

Ayant réussi la prouesse de mêler rock garage, rock noisy et ambiances gothiques, le reste du tracklisting recèle le premier single du groupe, Boil Yer Blood, et quelques perles comme Till It's All Gone et sa ligne de guitares quasi mélodique (avec effets à la Johnny Marr) ou le volumineux No Fool, au tempo aussi martial qu'une marteau piqueur sous la canicule de juillet.
A noter les influences de Nick Cave sur le lancinant Shallow Grave ou le titre Everybody But Me, qui ferme la marche en s'essayant, avec style, à la ballade lynchienne sur des faux accords de Richard Hawley dont les instruments auraient été consciencieusement désaccordés... En eaux plus profondes, voire en mode caverneux, Jim Jones And The Righteous Mind bousculent les frontières du rock psychédélique tendance char d'assaut perdu en ville sans pour autant imposer un style précis et coupant à l'image de celui de The Jim Jones Revue.

Perché quelque part entre les œuvres de Grinderman, John Spencer Blues Explosion ou Gallon Drunk, Super Natural n'est que le premier album d'une nouvelle aventure musicale qui recèle déjà dans son cabinet des curiosités une foultitude d'explosions sonores et la puissance de feu d'un destroyer en acier blindé qui en disent long sur les intentions de Jim Jones et sa nouvelle formation.
tracklisting
    01. Dream
  • 02. Base Is Loaded
  • 03. Something's Gonna Get It Hands On You
  • 04. No Fool
  • 05. Aldecide
  • 06. Boil Yer Blood
  • 07. Shallow Grave
  • 08. Heavy Lounge #1
  • 09. Till It's All Gone
  • 10. Everyone But Me
titres conseillés
    Aldecide - Till It's All Gone - Shallow Grave
notes des lecteurs
Du même artiste