logo SOV

Stereophonics

Scream Above The Sounds

Stereophonics - Scream Above The Sounds
Chronique Album
Date de sortie : 03.11.2017
Label : Parlophone
3
Rédigé par Claire, le 28 octobre 2017
Bookmark and Share
Avec Scream Above The Sounds, leur dixième album, les Gallois de Stereophonics marquent leur vingt-cinquième anniversaire en tant que groupe et les vingt ans de Word Gets Around. Et plutôt que de se faciliter la tâche en publiant un coffret hommage ou une réédition- ce qu'auraient fait la plupart des groupes des nineties, capitalisant sur la marque Britpop-, la bande à Kelly Jones s'est attelée à ce qu'elle sait faire de mieux : sortir de nouveaux titres.

Parlons tout de suite de ce qui fâche, pour ne plus avoir à y revenir : cet album est franchement classique, voire pantouflard. On se dit que Kelly Jones a mis son groupe sur régulateur de vitesse. Pas d'excès, pas de surprise, pas de franche déception ni de franc coup de cœur pour un titre ou un autre. Deux titres auraient été dispensables : What's All The Fuss About?, une ballade noyée sous une guitare sirupeuse et le single All In One Night, dont les paroles fleurent bon la déprime passagère, voire la crise de la quarantaine.

L'album ouvre sur deux titres très rock FM, Caught By The Wind et Taken A Tumble. Classiques, faciles d'écoute, ils trouvent vite leur place dans la discographie du groupe. Côté rock plus énergique, on trouve Cryin In Your Beer , Chances Are (dont il faut passer la première minute très douteuse musicalement pour trouver du très bon) et Geronimo qui sera efficace en live et devrait se retrouver sans difficulté sur la setlist de tournée.

Par la suite, l'album se compose surtout de ballades : Boy On A Bike qui avec ses accents blues et la voix cassée de Kelly Jones rappellera forcément Rod Stewart, Would You Believe qui est la bande son idéale pour une promenade nocturne en voiture et Before Anyone Knew Our Name, dédiée à Suart Cable, le batteur originel du groupe décédé en 2010, un type terre-à-terre qu'on aura vu, un jour de fin juin, faire un foot sur un parking de Maubeuge. Ce dernier titre a donc une place assez particulière dans l'album. L'émotion est palpable, Kelly Jones ouvrant la chanson par un « I miss you man » et faisant ensuite le récit de du groupe avant son apogée et au moment où Word Gets Around les a propulsés sur le devant de la scène.

Alors oui, Stereophonics n'ont pas décidé de changer de style, ni d'explorer de nouveaux terrains musicaux et se sont contentés de maintenir le cap. Et après tout, pourquoi pas ? Les fonctionnaires du rock anglais sont toujours là, droits dans leurs bottes et leurs blousons en cuir, prêts à reprendre la route au nom et au service de la musique.
tracklisting
    01. Caught By The Wind
  • 02. Taken A Tumble
  • 03. What's All The Fuss About?
  • 04. Geronimo
  • 05. All In One Night
  • 06. Chances Are
  • 07. Before Anyone Knew Our Name
  • 08. Would You Believe
  • 09. Cryin In Your Beer
  • 10. Boy On A Bike
  • 11. Elevators
titres conseillés
    Geronimo, Before Anyone Knew Our Name, Would You Believe
notes des lecteurs
Du même artiste