Chronique album : Arctic Monkeys - Tranquility Base Hotel & Casino - Sound Of Violence
logo SOV

Arctic Monkeys

Tranquility Base Hotel & Casino

Arctic Monkeys - Tranquility Base Hotel & Casino
Chronique Album
Date de sortie : 11.05.2018
Label : Domino Records
5
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 18 mai 2018
Bookmark and Share
Décidément, le label Domino Records nous gâte en ce mois de mai. Après le lumineux Singularity de Jon Hopkins, c'est le retour très attendu des Arctic Monkeys qui surgit, pas loin de six années depuis leur précédent effort. Deux sorties entrecoupées par le second album de The Last Shadow Puppets qui voit collaborer Alex Turner et Miles Kane, ancien membre de The Rascals.
Ce nouveau disque de la troupe de Sheffield avait été soigneusement protégé de la moindre fuite musicale. A l'exception d'une vidéo peu explicite et de certaines inspirations musicales mentionnées par le chanteur du groupe dans le magazine Mojo, on sautait un peu dans l'inconnu à l'occasion de la première écoute de ce Tranquility Base Hotel & Casino.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la surprise est au rendez-vous, et par-dessus tout, elle est très bonne, pour ne pas dire excellente ! Star Treatment nous emporte immédiatement dans le nouvel univers des britanniques. Sous couvert d'un clin d'œil aux Strokes dont Turner semblait rêver de faire partie avant que son existence ne vire au cauchemar à cause d'eux, la chanson a un côté un peu jazzy. Posée, belle et longue, l'entrée en matière du disque montre combien le groupe a évolué.
La voix de Turner est particulièrement mise en avant, avec cette reverb qui lui donne un côté encore plus singulier. La stupéfaction est vraiment de taille et elle ne s'arrête pas là. L'intro au piano de One Point Perspective sur laquelle une batterie électronique vient s'accoupler avant que la voix de crooner de Turner ne trouve sa place, déroute un peu plus. Si les anglais n'ont pas pour autant rangé les guitares, l'utilisation qu'ils en font dorénavant n'a plus rien à voir avec celle qu'on trouve sur I Bet You Look Good On The Dancefloor et le reste de leur discographie. Celles-ci se font certes moins incisives mais donnent aux compositions un coté plus harmonieux, plus élégant, peut-être plus mature.

Alors bien évidemment, les références sont parfois flagrantes. Le fantôme de Serge Gainsbourg hante d'ailleurs ce disque quasiment du début à la fin. American Sports, Golden Trunks et Tranquility Base Hotel & Casino sont sérieusement connotées Melody Nelson, notamment le son de basse présent sur la chanson qui donne son nom à l'album, tout comme les guitares sur Golden Trunks. On sent également de nombreuses influences cinématographiques dans ce disque. Si l'évidence François de Roubaix est de mise, on ne peut s'empêcher de penser à ce formidable album de Danger Mouse et Daniele Luppi (auteur d'ailleurs de plusieurs bandes originales de films) : Rome, également sous influence du grand Serge.
Four Out Of Five se montre plus soul, quant à The World's First Ever Monster Truck, il évoque les seventies.

De manière générale, l'écoute de l'album dans son intégralité nous amène à penser que ce disque pourrait bien être le troisième disque de The last shadow puppets, voire un album solo d'Alex Turner. Si les guitares n'occupent plus la même place qu'auparavant, il parait nécessaire de souligner l'évolution du jeu de batterie de Matt Helders. Énergique à souhait par le passé, celui-ci se montre bien plus léger et surtout plus subtil sur bon nombre de morceaux de Tranquility Base Hotel & Casino. Ce disque nous surprend jusqu'au bout et la conclusion de celui-ci n'échappe à la règle. La ballade acoustique, The Ultracheese, vient couronner le disque en beauté.

Ce sixième album des Arctic Monkeys déroute par sa fracture avec le passé. L'évolution musicale du groupe peut peut-être se comparer, dans un registre différent, à celle de Radiohead avec Kid A qui fit suite à OK Computer. Ce disque audacieux et passionnant de bout en bout constitue assurément un des musts de cette année 2018. Classieux, comme aurait dit Gainsbarre.
tracklisting
    01. Star Treatment
  • 02. One Point Perspective
  • 03. American Sports
  • 04. Tranquility Base Hotel & Casino
  • 05. Golden Trunks
  • 06. Four Out Of Five
  • 07. The World's First Ever Monster Truck
  • 08. Science Fiction
  • 09. She Looks Like Fun
  • 10. Batphone
  • 11. The Ultracheese
titres conseillés
    American Sports - Golden Trunks - The Ultracheese
notes des lecteurs
Du même artiste