logo SOV

Field Music

Making A New World

Field Music - Making A New World
Chronique Album
Date de sortie : 10.01.2020
Label : Memphis Industries
45
Rédigé par Yann Guillo, le 10 janvier 2020
Bookmark and Share
A peine un peu plus d'un an après avoir publié Open Here, David et Peter Brewis sont déjà de retour avec Making A New World. Maniaques du studio, les frères de Field Music préfèrent en général leur pop de chambre tirée à quatre épingles, mettant l'accent sur la redoutable précision de leurs méticuleux arrangements.

Ce Making A New World prend son monde à rebours. Ici, les Brewis se sont enfermés pendant une seule journée avec leur groupe de tournée et ont décidé d'enregistrer cet album dans des conditions live. Résultat : dix-neuf titres en forme de rafraichissement total. Les morceaux s'étendent autour d'arrangements assez expérimentaux et des mélodies précieuses, rappelant la pop sophistiquée d'XTC (Coffee Or Wine), les constructions gracieuses de John Cunningham (Between Nations) ou les miniatures de Syd Barrett (If The Wind Blows Towards The Hospital). On retrouve aussi un certain goût pour une white funk explorée par les frères Brewis sur Open Here, comme sur la sublime Best Kept Gardens, croisement improbable entre Talking Heads et les Kinks, la très Bowie Do You Hear Me ou l'enchaînement des funky Only In A Man's World / Money Is A Memory.

Partout, se glissent des expérimentations aux accents jazz, notamment lors d'interludes musicaux courts mais évocateurs et quasi cinématographiques (Sound Ranging, Silence/After The Fact, I Thought You Were Something Else, la suite A Common Language Part I & II, An Independent State). Ce Making A New World est un kaléidoscope musical et narratif. S'il est un peu difficile de s'y retrouver à la première écoute, c'est un régal lorsqu'on commence à mieux percevoir les contours de l'affaire. Field Music ont assemblé un concept album étrange, ambitieux et, disons-le, loufoque sur le monde à l'issue de la première guerre mondiale. Il en sort de très nombreuses pépites. Outre les chansons précitées, A Change Of Heir lorgne du côté des Beatles acoustiques de l'album blanc quand le medley Beyond That Of Courtesy / A Shot In The Arm évoque les Kinks d'Arthur.

En choisissant de mettre de l'air et de la spontanéité dans leurs chansons savantes, Field Music tapent juste et retrouvent ce qui pouvait faire parfois défaut à leurs chansons : un caractère organique, un souffle de vie. Le groupe signe ce faisant un sommet de sa discographie. Un disque inattendu, audacieux, hors de tout courant et de toute mode, complexe dans un monde obnubilé par la simplicité abêtissante. Un petit exploit.
tracklisting
    01. Sound Ranging
  • 02. Silence
  • 03. Coffee or Wine
  • 04. Best Kept Garden
  • 05. I Thought You Were Something Else
  • 06. Between Nations
  • 07. A Change of Heir
  • 08. Do You Read Me?
  • 09. From a Dream, Into My Arms
  • 10. Beyond That of Courtesy
  • 11. A Shot To the Arm
  • 12. A Common Language Pt 1
  • 13. A Common Language Pt 2
  • 14. Nikon Pt 1
  • 15. Nikon Pt 2
  • 16. If The Wind Blows Towards The Hospital
  • 17. Only In a Man's World
  • 18. Money Is a Memory
  • 19. An Independent State
titres conseillés
    Best Kept Gardens, A Change Of Heir, Coffee or Wine, Money Is A Memory
notes des lecteurs
Du même artiste