logo SOV
Everything Everything - Re-Animator
Chronique Album
Date de sortie : 11.09.2020
Label : RCA
45
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 13 septembre 2020
Bookmark and Share
Trois ans après A Fever Dream, Everything Everything reviennent avec ce nouvel album, leur cinquième, qui poursuit dans la veine initiée par son prédécesseur. C'est à dire un mélange de art-rock et de pop plus « classique ». Mélange qui faisait tout le charme de A Fever Dream et qui fonctionne tout aussi bien ici.

Everything Everything ont réussi (et ce dès leurs débuts) à être l'un, sinon le plus gros groupe art rock britannique. Dans un genre musical aussi peu commercial, les Mancuniens ont fait sensation en ayant des titres joués à la radio, en se produisant dans de grandes salles et en devenant une référence pour bon nombre de formations anglaises.
Avec ce nouvel album, le combo risque donc de frapper une nouvelle fois très fort, d'autant plus que si Re-Animator continue d'être un disque qui ose et innove, on arrive pour la première fois à y déceler des influences chez ce groupe jusqu'ici inclassable et à part. Et c'est celle de Radiohead qui prédomine. Les fans de ces derniers vont adorer ce Re-Animator, c'est une certitude.

Sur It Was A Monstering, la voix de Jonathan Higgs évoque de façon irrésistible celle de Thom Yorke et la structure du morceau est elle aussi très Radiohead. Les titres Planets, Moonlight et Arch Enemy ont également cette coloration de la formation d'Oxford, notamment Moonlight qui rappelle la dernière période de la bande à Thom Yorke.
Eveything Everything s'adonnent à d'autres moments à leur versant le plus pop comme en atteste le splendide Lost Powers qui ouvre l'album ou Violent Sun qui le clôt. Ce titre s'avère être sans aucun doute le plus « mainstream » de toute la carrière du groupe. Il aurait d'ailleurs été difficile d'imaginer un combo classé art rock produire un jour un morceau qui sonne aussi clairement pop-rock 80's. Mais c'est là la grande force de Eveything Everything : pouvoir tout se permettre sans que cela ne fasse tâche. Violent Sun est certes à part du reste du disque mais il s'y intègre néanmoins parfaitement.
C'est en partie pour cela que Re-Animator se révèle être un disque aussi fascinant. Il semble construit comme une sorte de labyrinthe où chaque pièce du puzzle s'assemblerait au fur et à mesure des plages pour composer un ensemble, au final, incroyablement cohérent.
Everything Everything s'y montrent ainsi capables d'y produire un titre quasi hip-hop : Big Climb ou un autre qui n'est que sensibilité comme In Birdsong ( l'un des sommets du disque) sans que jamais on ne s'étonne de ce choix ou de cet autre.

Le groupe aura pris son temps pour produire ce nouvel opus et il aura eu raison. Re-Animator montre que plus de dix ans après leurs débuts Everything Everything restent l'un des groupes britanniques les plus intéressants qui soit.
tracklisting
    01. Lost Powers
  • 02. Big Climb
  • 03. It Was A Monstering
  • 04. Planets
  • 05. Moonlight
  • 06. Arch Enemy
  • 07. Lord Of The Trapdoor
  • 08. Black Hyena
  • 09. In Birdsong
  • 10. The Actor
  • 11. Violent Su
titres conseillés
    Lost Powers - In Birdsong - Violent Sun
notes des lecteurs
Du même artiste