logo SOV

Ladytron

Witching Hour

Ladytron - Witching Hour
Chronique Album
Date de sortie : 03.10.2005
Label : Island Records
3
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 22 octobre 2005
Bookmark and Share
A force de faire des remix de groupes de rock (Block Party, Gang of Four), les quatres de Ladytron ont fini par prendre goût aux guitares. Le son s’en trouve plus contemporain, fini les ressemblances frappantes avec les électroniciens les plus froids du début des années 80 (Human League, DAF…), Ladytron entre dans le club des blousons noirs des années 2000 (The Raveonnettes, Black Rebel Motorcycle Club).

Sans renier leur son noir et lo-fi, c’est une évolution majeure et appréciable pour leur troisième album. L’ambiance est comme le laissait présager le titre et son premier extrait (Sugar), très inspiré des films de série Z des années 60. On y croise quelques monstres en caoutchouc pour la face lugubre, et quelques victimes féminines un peu dénudées pour la face sexy.

Mais comme dans ces films, l’ambiance prime sur un scénario trop léger. Les morceaux sont trop indépendants les uns des autres, le son n’est pas un fil conducteur suffisant pour maintenir l’auditeur en allène sur treize titres. Dommage parce que Ladytron, en bon groupe electro, excelle en format single, crève la scène en concert, ce qui est plus rare. Le point faible du groupe reste ses albums et celui ci ne fait pas exception. Malgré la présence de perles comme International Dateline ou Soft Power et l’absence de morceau même légèrement mauvais, Witching Hour, n’en est pas pour autant un disque indispensable.
tracklisting
    01. High Rise
  • 02. Destroy Everything You Touch
  • 03. International Dateline
  • 04. Soft Power
  • 05. CMYK
  • 06. AMTV
  • 07. Sugar
  • 08. Fighting In Built Up Areas
  • 09. The Last One Standing
  • 10. Weekend
  • 11. Beauty*2
  • 12. WhiteLightGenerator
  • 13. All The Way
titres conseillés
    International Dateline - Soft Power - Sugar
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste