logo SOV

Playlist SOV #6

Dossier réalisé par SOV le 8 novembre 2015

Bookmark and Share
On aurait tendance à cataloguer trop vite le mois de novembre comme l'un des pires mois de l'année: météo capricieuse, journées qui raccourcissent et apparition trop précoce des calendrier de l'avent dans les supermarchés. Et pourtant, musicalement parlant, novembre nous apporte son lot de surprise. Alors qu'on ne les attendait plus, les mancuniens de MONEY réaparaissent sur le devant de la scène avec un album pointant son nez à l'horizon. Les excellents Public Service Broadcasting nous resservent une louche de leur conquête spatiale, et les jeunes pousses prometteuses de Formation nous mettent une claque supplémentaire avec leur nouveau single. Alors si avec tout ça dans les oreilles vous trouvez encore des excuses pour rouspéter contre les feuilles mortes sur les trottoirs, franchement, on ne peut plus rien pour vous.



MONEY - You Look Like A Sad Painting On Both Sides Of The Sky
La révélation MONEY avait été une véritable claque en 2013. Impossible de rester de marbre face à la voix unique de leur leader Jamie Lee qui nous avait accompagnés pendant de nombreuses soirées hivernales. Le nouvel album du trio arrive quant à lui en début d'année prochaine, et ce premier extrait annonce une cuvée aussi prometteuse que celle de leur premier disque.

Blaenavon - Dragon
Langueur et douceur sont de rigueur sur ce titre de clôture du nouvel EP de Blaenavon. Mais ne vous y méprenez pas, les anglais sont également capables de faire ressortir riffs et beats frénétiques lorsque l'occasion s'y prête. Un panel de talents que le groupe se plait à distiller à petites doses depuis maintenant près de quatre ans : alors, à quand l'album ?

Wild Palms - Ennio
Si l'adjectif anglais "laid back" devait prendre une forme musicale, sûrement s'incarnerait-il dans l'une des compositions de Wild Palms. Après de longues années de silence, le groupe revient avec un nouvel album qui s'annonce aussi prometteur que son prédécesseur.

Arctic Lake - For Us
La ressemblance avec London Grammar est frappante. De l'accompagnement minimal en passant par la voix planante d'Emma Foster, les Arctic Lake semblent avoir beaucoup appris de leurs aînés. Alors forte inspiration ou pâle immitation ? Il faudra attendre plus de titres pour le savoir, mais ceux déjà sortis semblent annoncer un avenir très prometteur au jeune groupe.

Jack Garratt - Breathe Life
Jack Garratt est un peu le Chet Faker du Royaume-Uni. Même grosse barbe, même musique à mi chemin entre l'electronica et le R'n'B, même croissance exponentielle de la fanbase... L'anglais a tout pour rencontrer le même succès que son homologue Australien, et c'est tout ce qu'on lui souhaite !

Henri Herbert - Pocket Venus
Suite à la séparation récente de The Jim Jones Revue, leur pianiste Henri Herbert a décidé de se lancer en solo. Retour aux sources du rock'n'roll à la sauce rockabilly pour ce premier single des plus dansant.

Formation - All The Rest Is Noise
La maturation de Formation poursuit son chemin. Optant pour un virage extrêmement pop, toujours animés par un beat métronomique à la cloche récurrente, All The Rest Is Noise se veut résolument minimaliste. Le reste, c'est de la littérature.

Public Service Broadcasting - Korolev
L'ovni Public Service Broadcasting continue son exploration intergalactique. Après la sortie d'un deuxième album sur le thème de la conquête spatiale, leur nouvel EP poursuit l'aventure avec un titre inédit dédié à Sergei Korolev, l'un des designers du fameux Spoutnik. Et le voyage vaut une nouvelle fois le détour.

NZCA Lines - Persephone Dreams
On est rarement déçus avec les artistes signés chez Memphis Industries. NZCA Lines en est une nouvelle fois la preuve avec un nouveau titre planant, invitant au voyage et à la découverte. Une réussite qui annonce de très bon présages pour un nouvel album à sortir en janvier prochain.

Is Tropical - Fall
Après le succès rencontré suite à la sortie en 2013 de leur deuxième album I'm Leaving, Is Tropical ont décidé de ralentir le rythme et de sortir leurs nouveaux titres deux par deux... Tous les six mois. En même temps pourquoi se presser lorsque la qualité est à nouveau au rendez-vous ? Rien ne sert de courir il faut partir à point.