logo SOV

Keane

Paris, Elysée Montmartre - 27 novembre 2004

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Plus de six mois après un premier concert passé totalement inaperçu au Batofar, Keane revenaient ce samedi en terre parisienne forts d'un succès touchant désormais sans conteste la France et le reste de l'Europe. Bien que cette soudaine reconnaissance s'accompagne d'une évolution malheureuse de son public, le groupe a aisément prouvé sur la scène de l'Elysée Montmartre que son succès est loin d'être usurpé. Après avoir laissé le soin à Stephen Fretwell de chauffer la salle avec brio durant une vingtaine de minutes, les lumières de la salle s'éteignent sur le coup de 21h pour laisser le trio pénétrer sur scène...

Malgré le fait qu'ils ne possèdent à ce jour qu'un seul album, Keane ont livré une prestation de près d'une heure et quart, enchaînant les tubes mais également quelques bsides et deux titres inédits. Dès les premières notes de Can't Stop Now, le public jeune et féminin des premiers rangs se déchaîne, poussant divers cris et acclamant leurs héros du soir sans retenue. Tom Chaplin fait étalage de sa splendide voix, tandis que ses deux acolytes effectuent leur part du travail de façon irréprochable. Placé en fond de scène caché la majorité du temps par la fumée et les éclairages, Richard Hugues enchaîne les grimaces tout au long des morceaux, tandis que le clavieriste Tim Rice-Oxley donne l'impression d'être monté sur ressorts tant il semble incapable de rester assis sur son tabouret.

Les compositions s'écoulent sans aucun accroc, des titres comme Everybody's Changing, We Might As Well Be Strangers et le somptueux Somewhere Only We Know déclenchant les hourras de la fosse. La quasi-totalité de l'album est ainsi jouée, Untitled1 exceptée, le groupe compensant ce minuscule oubli par deux bsides, Snowed Under et Allemande, ainsi que les deux compositions récentes que sont Nothing In Your Way et Hamburg Song, même si ces deux dernières semblent être d'une qualité moindre que les titres tirés de Hopes & Fears.

Le groupe disparaît ainsi de la scène de l'Elysée Montmartre avant de revenir quelques minutes plus tard pour un rappel inévitable. Allemande lance les hostilités avec un duo piano/voix des plus réussis avant que le batteur ne fasse son retour sur scène pour deux des titres les plus attendus de la soirée : This Is The Last Time tout d'abord, suivi d'un magnifique Bedshaped pour terminer un show impeccable.

Keane ne révolutionneront sans doute pas le rock anglais mais ils auront au moins prouvé le temps d'une soirée tout leur talent de composition à travers une prestation sincère et étincelante. A suivre lors de leur prochain concert à l'Olympia le 22 mars 2005.
setlist
    Can't Stop Now
    Everybody's Changing
    Sunshine
    Snowed Under
    We Might As Well Be Strangers
    Bend & Break
    Nothing In Your Way
    On A Day Like Today
    Hamburg Song
    Your Eyes Open
    She Has No Time
    Somewhere Only We Know
    ------------
    Allemande
    This Is The Last Time
    Bedshaped
photos du concert
    Du même artiste