logo SOV

Kaiser Chiefs
The Pigeon Detectives

Paris, Trabendo - 8 novembre 2006

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Fait rare et presque surprenant, c'est en France, dans la salle du Trabendo à Paris, que les Kaiser Chiefs avaient choisi de se rendre pour leur première prestation scénique officielle depuis l'enregistrement de leur second album. Un concert événement pour beaucoup, placé en ouverture d'une courte tournée européenne, et marqué par la venue en masse d'un public anglais empressé de retrouver la révélation de l'année 2005 dans une salle à taille humaine.

La première partie du soir est assurée par une des révélations des derniers mois, The Pigeon Dectives, auteurs de trois excellents singles successifs chez Dance To The Radio. Jeune quintet originaire de Leeds, le groupe effectue à cette occasion ses premiers pas en France, une opportunité saisie avec une impressionnante assurance durant la courte demi-heure de leur set. Si la majorité des musiciens se concentre avec application sur les instruments, le leader et vocaliste qu'est Matt Bowman, rageur et volontaire, assure le spectacle tout en haranguant la foule à de nombreuses reprises. L'ambiance monte rapidement dans la salle au son des excellents I Found Out ou I'm Always Right et I'm Not Sorry, laissant le public sous le charme après à peine huit titres. Convaincants tout au long d'une prestation maîtrisée, les Pigeon Detectives marqueront à coup sûr les esprits lors de la sortie de leur premier album attendu en début d'année prochaine.

C'est dans un déluge de lumières, à l'image de l'atmosphère aveuglante créée par de nombreux spots durant l'ensemble de la prestation du groupe, que les Kaiser Chiefs prennent possession de la scène du Trabendo trente minute plus tard où le public accueille ses héros au son des traditionnels « Chiefs Chiefs Chiefs Chiefs ».
Point de fioritures, le show est lancé d'emblée par une nouvelle composition, Angry Mob. Simple et efficace, ce nouveau titre s'impose au bout de quelques minutes comme l'un des futurs hits du groupe à l'instar d'Everything Is Average Nowadays. Moins immédiats, Heat Dies Down, Retirement ainsi que Ruby, accueillis par un public attentif, n'en demeurent pas moins intéressants aux yeux et aux oreilles de la majorité, même si quelques écoutes supplémentaires seront sans doute nécessaires afin d'apprécier les titres à leur juste valeur.
Le groupe, Ricky Wilson en tête, semble toutefois moins exhubérant qu'à l'accoutumée. Les morceaux sont joués très professionnellement, parfois même un peu trop, et les explosions de joie sont pour la plupart liées à la collection de tubes que constitué Employment : de Everyday I Love You Less And Less, en passant par Modern Way, Na Na Na Na Naa, Oh My God et un incandescent I Predict A Riot, les slammeurs et pogoteurs en ont pour leur argent, même si le faible nombre de titres joués et la durée du concert semblent au final laisser de nombreux fans sur leur faim.

Les quelques mois de repos mis à profit par les Kaiser Chiefs afin d'enregistrer leur second album ont ainsi donné naissance, comme beaucoup l’espéraient, à une collection de nouvelles chansons prometteuses. Verdict attendu en février prochain !
setlist
    THE PIGEON DETECTIVES

    Romantic Type
    You Know I Love You
    I Found Out
    Don't Know How To Say Goodbye
    Better Not Look My Way
    Caught In Your Trap
    I'm Always Right
    I'm Not Sorry

    KAISER CHIEFS
    Angry Mob
    Everyday I Love You Less And Less
    Born To Be A Dancer
    Heat Dies Down
    Ruby
    Modern Way
    Everything Is Average Nowadays
    Na Na Na Na Naa
    Caroline, Yes
    I Predict A Riot
    Retirement
    ------
    New Song
    Oh My God
photos du concert
    Du même artiste