logo SOV

Kaiser Chiefs
Dananananaykroyd

Paris, Olympia - 27 janvier 2009

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Hier soir, dans la prestigieuse salle de l'Olympia à Paris, Kaiser Chiefs et leur première partie, Dananananaykroyd, nous proposaient un choc des genres pour le moins surprenant. Si la britpop des premiers cités n'est plus à présenter, la fight pop des seconds, habile croisement entre la fougue de la jeunesse et des influences punk évidentes, avait de quoi surprendre un public peu prédestiné à apprécier ces joutes parfois débridées.

Les six jeunes écossais originaires de Glasgow prennent ainsi possession des lieux peu après 20h dans une salle encore à moitié vide, les deux batteries installées au centre de la scène laissant présager une certaine puissance instrumentale durant leur set long d'une demi-heure. Si l'introduction sur Hey Everyone demeure quelque peu brouillonne, l'efficacité de Watch This! combinée à l'enchainement des singles Pink Sabbath et Black Wax est accompagnée des premiers applaudissements de la soirée. Survolté, le vocaliste Calum Gunn se voit régulièrement accompagné par un John Baillie Junior en grande forme et alternant sans cesse entre son poste de batteur d'appoint et un second microphone.
Légitimement attendu comme le temps fort de leur prestation, le formidable Some Dresses ne déçoit pas, les deux leaders s'offrant une escapade au pied de la scène avant de rejoindre le public pour scinder la salle en deux et inciter la foule à les suivre dans la création d'un « wall of hugs », variante affectueuse du « wall of death » des concerts punk. Les plus jeunes et courageux s'exécutent avant que les extrémités gauches et droites de la salle ne se retrouvent pour des enlacements et accolades alors que le titre redémarre de plus belle. Dispensables après un tel tour de force, Chrome Rainbow et Song 1 Puzzle achèvent malgré tout le concert dans une excellente ambiance avant que le groupe n'annonce son retour dans la capitale le 18 février au Nouveau Casino, en tête d'affiche cette fois-ci. Un rendez-vous à l'évidence plus conforme à leur statut actuel.

Chauffée à blanc et impatiente d'en découdre, la salle accorde un accueil euphorique aux Kaiser Chiefs sur Spanish Metal avant que Everyday I Love You Less And Less et Everything Is Average Nowadays ne se rappellent à notre bon souvenir. A l'image de ces premiers titres, la setlist du soir est imparable et fait la part belle aux très nombreux tubes des anglais, le récent Off With Their Heads n'étant représenté que par une sélection de ses compositions les plus convaincantes, notamment le single Never Miss A Beat, You Want History ou encore le très réussi Half The Truth. Un répertoire constituant tout autant un atout qu’un certain handicap tant le sentiment de voir le groupe opérer par instant en pilotage automatique se révèle par instant désagréable.
Une fois encore, le talent scénique du groupe semble reposer sur les épaules du seul Ricky Wilson dont l'amour pour la bière se vérifie au fil des minutes. En dépit d'un état d'ébriété avancée, l'anglais tient son poste à la perfection en insufflant un zeste de folie à la soirée alors que la réaction du public gagne en intensité titre après titre jusqu'à atteindre son intensité maximale. Le groupe achève ainsi son set sur I Predict A Riot, Take My Temperature et The Angry Mob, non sans avoir proposé ses classiques Na Na Na Na Naa et Modern Way, avant l'inévitable rappel ponctué par un Oh My God repris en chœur par un public sous le charme.

Si Off With Their Heads constitue bel et bien une déception en comparaison avec ses deux prédécesseurs, Kaiser Chiefs demeurent malgré tout une valeur sûre dans les conditions du live, et cela sans forcer leur talent !
setlist
    DANANANANAYKROYD
    Hey Everyone
    Watch This!
    Pink Sabbath
    Black Wax
    Some Dresses
    Chrome Rainbow
    Song 1 Puzzle

    KAISER CHIEFS
    Spanish Metal
    Everyday I Love You Less And Less
    Everything Is Average Nowadays
    Heat Dies Down
    You Want History
    Ruby
    Thank You Very Much
    Good Days Bad Days
    Na Na Na Na Naa
    Modern Way
    Half The Truth
    Never Miss A Beat
    I Predict A Riot
    Take My Temperature
    The Angry Mob
    -----------
    Can't Say What I Mean
    Oh My God
photos du concert
    Du même artiste