logo SOV

Archive

Paris, Zénith - 23 janvier 2010

Live-report par Roseline

Bookmark and Share
Ce samedi soir, le Zénith de Paris accueillait le troisième concert en l’espace de trois mois des anglais d’Archive. L'occasion de profiter de certains titres de l’album Controlling Crowds Part IV lors de ce show enregistré pour l’occasion, mais également de retrouver d’anciennes chansons, pour le plus grand plaisir des fans de la première heure.

A l’inverse de leur show du mois d’octobre destiné à nous faire découvrir en live Controlling Crowds Part I To IV, le set de ce soir réunit aussi bien nouveautés et anciens titres, notamment Pulse et Finding It So Hard. C’est sur la longue introduction de Pills que les membres du groupe entrent sur scène, un par un, sous les hurlements du public s'étant déplacé en masse. A l’inverse des précédents concerts, celui de ce soir affiche en effet complet, et ce depuis plusieurs semaines. Finding It So Hard souffre malheureusement de la présence trop forte des basses, difficilement supportables en fosse. Cela n’empêche heureusement pas Dave Pen de se surpasser, aussi bien en chant, qui, au fur et à mesure du temps s’améliore et gagne en puissance, qu’en attitude, savamment énergique et à fleur de peau.
S’en suit Sane, plus pop que d’habitude grâce à un jeu de batterie bien dosé. Pollard Berrier l’entame en douceur pour finir par se lâcher complètement, dansant, et rejoint sur la fin par Dave, encouragé par le public. Pollard remercie par ailleurs le public qu’il trouve tout simplement « magnifique ». En 1h30, le groupe réussit un enchaînement musical parfaitement rythmé, aussi bien dans le choix des titres que dans les styles proposés, de la savoureuse association du rap de Rosko John à la voix envoutante de Maria Q sur Bastardized Ink au rock acéré de Dave mêlé à la douceur candide de Pollard (Dangervisit, Lines). Les autres membres du groupe, toujours un peu en retrait face aux chanteurs, se lancent sourires et clins d’œil. Comme pour mieux partager certains titres plus en profondeur, ils s’isolent même, deux par deux, alors que sur l’écran géant défilent diverses images en lien avec les paroles des chansons.

Il ne suffit parfois que de quelques notes pour rendre un public complètement hystérique, et c’est Fuck U qui aura cet honneur. Reprise en cœur par les fans qui n’avaient pas eu l'occasion d'entendre ce titre en live depuis quelques dates, c’est certainement la chanson qui aura eu le plus de succès ce soir. Maria, seule présence féminine sur scène, apporte douceur et sensualité au set, faisant onduler son corps au rythme des chansons, aussi bien électroniques que rock ou même rap. Un petit bémol cependant concernant les basses, encore trop puissantes, empêchant les premiers rangs de profiter pleinement de sa puissance vocale.
Le planant Collapsed/Collide n’en souffre heureusement pas, livré ici avec des effets de voix permettant à la jeune femme de jouer sur deux tons. C’est un Pollard calme et concentré, la voix s’élevant progressivement, qui clôture la première partie du live sur un Lights intense, alors que les membres du groupe quittent la scène progressivement, à l’image de leur entrée une heure plus tôt.
Un des points noirs du show de ce soir concerne le rappel, arrivé trop rapidement, pour ne pas dire abruptement... de quoi surprendre le public. En effet, on est en droit de trouver quelque peu étrange de placer en fin de concert, et à la suite, Controlling Crowds et Bullets, les singles du dernier album. De plus, il est très difficile à avaler pour un fan d’Archive de ne pas retrouver ce soir Again alors qu’elle clôture la majorité des shows du groupe depuis des années. Une fin un peu sèche, donc, qui sera malheureusement marquée par des sifflements (d’incompréhension dirons-nous).

Un sentiment mitigé nous habite en sortant du Zénith, oscillant entre le bonheur intense d’avoir assisté au concert d’un groupe aussi envoutant qu’Archive, et un arrière-goût de trop peu, voire même de déception. Il faudra attendre les festivals de cet été pour se faire une idée plus précise, en espérant que cela pèse lourdement dans la balance du bonheur.
setlist
    Pills
    Sane
    Finding It So Hard
    Razed To The ground
    Collapsed/Collide
    Bastardized Ink
    Kings Of Speed
    Fuck U
    Lines
    Blood In Numbers
    You Make Me Feel
    Dangervisit
    Lights
    ----
    Controlling Crowds
    Bullets
    So Few Words
    Pulse
photos du concert
    Du même artiste