logo SOV

Metronomy

Paris, LE CENTQUATRE - 30 octobre 2010

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Nous étions pour ainsi dire sans nouvelle de Metronomy depuis un ultime concert parisien dans la salle de la Cigale au mois de septembre 2009. Un an plus tard, après que le groupe ait assimilé son changement de lineup et consacré la majeure partie de l'année écoulée à l'écriture et l'enregistrement de son second album, voici les quatre anglais de retour en France dans le cadre d'une soirée Join The Green Line sponsorisée par une célèbre marque de bières.

 

SOV

 

L'arrivée sur le site du CENTQUATRE renforce rapidement les quelques a priori ou craintes liées au contexte : si le site de cet établissement culturel parisien est indéniablement adapté à l'organisation d'événements de ce type, avec un espace mêlant bar et dancefloor à l'étage et une salle de concerts en sous-sol, il s'accompagne inévitablement de la présence d'un public plus concerné par les divers privilèges lui étant offerts que par les artistes en eux-mêmes. Le DJ set proposé en ouverture de soirée n'est ainsi suivi que par une poignée de curieux espérant avec une certaine impatience l'arrivée de Metronomy, l'attente se voyant prolonger d'une demi-heure supplémentaire alors que la fumée et la chaleur rendent l'atmosphère un peu plus étouffante au fil des minutes. A 21h55, la salle se voit plongée dans la pénombre alors que seuls quelques éclairages et lasers verts éclairent le lieu, l'entrée en scène du quatuor se déroulant sous des applaudissements nourris de premiers rangs chauffés à blanc.

 

SOV

 

Comme il était légitime de l'espérer, plusieurs compositions inédites vont être présentées tout au long du set, à commencer immédiatement par Love Underlined. Le résultat n'est malheureusement pas à la hauteur des attentes, le titre s'avérant brouillon et sans fil directeur. Avec My Heart Rate Rapid et Holiday, le groupe retrouve rapidement la dynamique qui a toujours été la sienne, la salle faisant immédiatement preuve d'un regain d'énergie alors que Corinne, second inédit interprété, est la preuve d'une belle inspiration.
Tout au long de la prestation, la formation s'applique à mêler ses classiques, à l'image de Heartbreaker, A Thing For Me ou What Do I Do Now (tiré de l'EP Not Made For Love), avec une sélection de nouveautés (The Look, Some Written...) attestant d'un parti-pris plus organique et de la plus grande importance de la guitare et de la batterie dans la nouvelle orientation musicale de Metronomy. Après une cinquantaine de minutes, de bonnes surprises et quelques déceptions, puis des remerciements adressés à la salle, c'est sûr Radio Ladio que le groupe pense tirer sa révérence avant d'être autorisé à assurer un rappel à sa plus grande surprise : You Could Easily Have Me, punk et débridé, clôt en l'espace de trois minutes le set dans un joyeux bordel sonore.

S'il serait injuste de juger le travail fourni par le groupe ces derniers mois sur la foi d'un unique concert, il ne semble pas certain que le prochain album du quatuor parviendra à égaler les qualités de Nights Out. Verdict en début d'année 2011 !
setlist
    Love Underlined
    My Heart Rate Rapid
    Back On The Motorway
    Holiday
    Corinne
    Heartbreaker
    What Do I Do Now
    She Wants
    A Thing For Me
    The Look
    The End Of You Too
    On Dancefloors
    Some Written
    Radio Ladio
    -----
    You Could Easily Have Me
photos du concert
    Du même artiste