logo SOV

The Jacques

Born Sore EP

The Jacques - Born Sore EP
Chronique Single/EP
Date de sortie : 07.02.2020
Label :Modern Sky Entertainment
3
Rédigé par Bertrand Corbaton, le 13 février 2020
Bookmark and Share
Différentes raisons peuvent motiver un groupe à sortir un EP. Il peut être question de faire connaître des faces B, des versions live, ou mettre en avant des morceaux difficiles à placer dans un album. C'est aussi parfois par ce format que les jeunes groupes font connaître leurs premières productions avant un album.

C'est le cas pour The Jacques, mais pas seulement. Cela pourrait aussi s'apparenter à un nouveau départ. Le groupe a attiré l'attention de la presse dès 2014. Gary Powell des Libertines s'intéresse de près à l'indie pop de ces jeunes de Bristol et leur permet de signer sur son label 25 Hour Convenience Store. Quelques singles, et de nombreuses scènes font du groupe un réel espoir de la scène indie-pop UK. L'histoire était belle, mais le décès du bassiste Will Hicks début 2019 met un frein à l'ascension de la formation. La suite semblait réellement en suspens pour les quatre de Bristol, et pourtant, voici que ces derniers se rappellent à notre bon souvenir avec ce Born Sore EP.

Le morceau éponyme est une des premières compositions du groupe. L'ambiance est lourde, sombre. On est bien loin des mélodies indie-pop de titres comme Week-End ou No Kamikaze. Il s'agit là plutôt d'un son très US 90s, un peu dépressif et franchement éculé. La suite va dans le même sens avec ce Alka-Seltzer que n'aurait pas renié le Silverchair ado et boutonneux de l'époque. Au beau milieu du morceau, la mélodie change du tout au tout. On repart maladroitement sur une séquence instrumentale de deux minutes apaisée et agréable, mais sans aucun rapport avec les trois premières minutes. I've Never Wanted To Be Your Boyfriend prend à nouveau l'auditeur à contre-pied. C'est une chanson pop enjouée et entraînante. La basse sautillante est habillée par des claviers et une guitare discrète. Le refrain donne un côté un peu naïf et frais du meilleur effet. C'est percutant et le morceau fait immédiatement mouche.

Cet EP se clôture avec le dernier single Kiss The Pharaoh. Cette pièce sombre et inspirée repart sur des bases proches des deux premiers morceaux. On touche à nouveau à un son post-grunge, mais la mélodie tournoyante et envoûtante rend le tout bien moins caricatural que sur Born Sore. Là aussi, la fin du morceau est un peu curieuse, mais l'ensemble parvient à rester debout.

The Jacques ont peut-être totalement conscience du chemin qu'ils empruntent. De votre côté, n'en attendez rien, ce Born Sore EP ne vous éclairera pas plus à ce sujet tant le groupe est capable de faire le grand écart et perdre l'auditeur. La structure des morceaux laisse aussi parfois perplexe, et il est difficile de savoir où le groupe veut en venir pour l'instant. Pour l'heure, il convient de ne pas en demander trop à ce EP, et attendre un véritable album pour en apprendre un peu plus sur le renouveau de The Jacques.
tracklisting
    01. Born Sore
  • 02. Alka-Seltzer
  • 03. I Never Want to Be Your Boyfriend
  • 04. Kiss the Pharaoh
titres conseillés
    I've Never Wanted To Be Your Boyfriend
notes des lecteurs