logo SOV

Babyshambles

The Blinding

Babyshambles - The Blinding
Chronique Single/EP
Date de sortie : 04.12.2006
Label :Regal
35
Rédigé par Delphine, le 16 janvier 2007
Bookmark and Share
En ce début d’année, les rumeurs vont bon train outre-manche quant à un éventuel mariage entre la brindille et le sulfureux Pete. Peut-être même que cet événement sans précédent se serait déjà produit… Toujours est-il qu’ici, bien que la rubrique people soit en cours d’élaboration, c’est bien de musique que l’on parle et ce n’est pas plus mal.

Les Babyshambles sont en effet de retour avec un petit EP, The Blinding, sorte d’avant-goût de leur - qui sait - deuxième album. Oh la bonne surprise, voire très bonne surprise… Finis les sons dépouillés et les mélodies qui n’en sont pas. Ici, Pete n’a absolument rien à envier à son ex-meilleur ami Carl et ses Dirty Pretty Things, bien au contraire. Les cinq titres s’enchaînent sans encombre, sont mélodiques à souhait et donc bien plus qu’agréables à nos oreilles. Le premier titre, The Blinding, est absolument décapant et rafraîchissant : pour faire simple et clair, ça sonne comme du Libertines de la bonne époque. Tout comme Beg, Steal or Borrow: les choeurs et la guitare reconnaissable entre mille font de ce morceau un petit bijou. I Wish sent bon le ska d’antan et les oh oh de Pete et ses potes nous donnent le sourire : sa voix est posée, enjouée et sonne juste qui plus est… Un vrai bonheur. La fausse ballade qu’est I love you but you’re green fera à coup sûr tomber raide dingue de Pete toutes les minettes, copies conformes de la Kate. Et enfin, last but not least, Sedative : titre absolument waw qui nous ramène dans les années 60-70, qui nous donne des frissons tellement c’est beau. Pour le coup, les Babyshambles nous bluffent, il n’y a pas de doute.

Qui l’eut crût ? Après les frasques à répétition de Pete Doherty, sa vie privée tumultueuse dont raffolent les tabloïds, ses cures et pas cures, voilà que ses Babyshambles ressurgissent et plutôt deux fois qu’une avec cet E.P qui présage que du bon. Pete a l’air heureux, apaisé et nous montre enfin son vrai talent : un songwriter hors pair et qui mérite probablement qu’on s’intéresse davantage à lui pour sa musique.
tracklisting
    1. Blinding
  • 2. Love You But You're Green
  • 3. I Wish
  • 4. Beg, Steal Or Borrow
  • 5. Sedative
notes des lecteurs
Du même artiste