logo SOV

The Kooks

Unshelved: Pt. I EP

The Kooks - Unshelved: Pt. I EP
Chronique Single/EP
Date de sortie : 09.04.2020
Label :Virgin Records
4
Rédigé par Jordan Meynard, le 27 avril 2020
Bookmark and Share
Peu de groupes ont maîtrisé un son indie rock aussi insouciant que les Kooks. En 2006, beaucoup ont été convaincus par leurs débuts prometteurs symbolisés par l'album Inside In/Inside Out, devenu un classique. Quinze ans plus tard, et après la publication de quatre galettes inégales, le groupe a connu des hauts et des bas et sa popularité réduite à un niveau plus sain. Il faut dire que Listen avait désarçonné les fans de la première heure par son originalité au sein d'une discographie plutôt cohérente jusque-là. Avec Let's Go Sunshine, les gars de Brighton sont parvenus à se poser, à retrouver leur identité et c'est ce qui permet à ce nouvel opus d'être une belle réussite. En attendant leur prochain effort, Luke Pritchard et sa bande ont profité de la quarantaine imposée par la crise sanitaire liée au Coronavirus pour fouiller dans les tiroirs et exhumer des titres laissés sur le carreau au fil des années. En résulte cet EP numérique, première étape d'un projet épisodique qui ravira les puristes comme les simples adorateurs, intitulé Unshelved: Pt. I.

Pour cet EP inaugural, les musiciens ont décidé de procéder par ordre chronologique et mettre en avant les titres qui n'ont pas été sélectionnés pour leur premier opus. On retrouve donc le line-up originel, et peut-être celui préféré par les fans, avec les présences de Max Rafferty à la basse et Paul Garred derrière les fûts. La piste d'ouverture Oil a tout ce qu'une bonne chanson des Kooks a à nous offrir : une fougue juvénile et une fraicheur réjouissante. On plonge immédiatement dans l'ambiance rock et directe d'Inside In/Inside Out, les sucreries pop et « unplugged » mises de coté. L'urgence de leurs débuts se retrouve dans Something To Say, transpirant la désinvolture typiquement britannique que l'on retrouvait également les premiers Libertines et Supergrass.


Le ton se calme et fait place aux relents funk de l'excellente Agnostic, que l'on aurait vu sans soucis à la place de Matchbox sur Inside In/Inside Out tant la filiation semble évidente. L'équilibre entre son groove irrésistible et plusieurs riffs entêtants est un modèle du genre. Le groupe revient à un schéma musical plus prévisible et rentre-dedans, néanmoins tout aussi efficace, avec Bad Taste In My Mouth et Femme Fatale. Le son des Kooks est à la fois brut et revigorant, comme une claque donnée sur la joue qui nous réchaufferait par grand froid : des guitares tordantes, une rythmique bondissante et contagieuse, le tout servi par un romantisme typiquement insulaire.


Au final, et même s'il est loin d'être indispensable d'autant que certains de ces titres sont déjà connus des puristes depuis belle lurette, Unshelved: Pt. I est une collation généreuse et rafraîchissante en cette période de confinement. Ceux qui ont connu les débuts du groupe se remémoreront cette année 2006 où The Kooks s'invitait sur la scène rock britannique avec naturel, élégance et culot comme si tout lui appartenait. Avec ses influences Smithiennes, ses compositions jubilatoires et ses mélodies accrocheuses, cet EP vous transportera quinze ans en arrière et vous séduira par la simplicité et la sincérité qu'il dégage.
tracklisting
    01. Oil
  • 02. Something To Say
  • 03. Agnostic
  • 04. Bad Taste In My Mouth
  • 05. Femme Fatale
titres conseillés
    Oil, Agnostic, Bad Taste In My Mouth
notes des lecteurs
Du même artiste