logo SOV

The Electric Soft Parade

No Need To Be Downhearted

The Electric Soft Parade - No Need To Be Downhearted
Chronique Album
Date de sortie : 23.04.2007
Label : Truck Records
35
Rédigé par Delphine, le 5 juin 2007
Bookmark and Share
Le premier album de The Electric Soft Parade paru en 2002 les avait alors directement plongé dans la cour des grands: Holes in the wall était une pure merveille de pop indé, sophistiquée, créative et drôlement ingénieuse. Qualifié comme étant l’un des meilleurs albums de l’année aussi bien par la critique que par le public.

Suivit en 2003 le deuxième opus des anglais, encore une fois apprécié de la presse mais au succès commercial assez limité. The American Adventure s’aventurait justement peut-être trop loin dans l’expérimentation, pourtant les morceaux étaient idéalement mélodiques et matures. Peut-être trop. Un petit E.P dans la même veine en 2005, The Human Body, et une escapade en tant que Brakes, revoici les frères White avec un nouvel album, bien à eux, au doux nom de No Need To Be Downhearted.
Et c’est certainement l’album qui fera plaisir aux fans de la première heure. Pêchu (Life in a backseat et If that’s the case, then I don’t know) mais douillet (Secrets), on pense tantôt à Blur, premier album (Woken by a kiss), Weezer (le début popeux à souhait de Misunderstanding) ou bien plus récemment aux Texans de Midlake (Shore song/surfacing). No Need To Be Downhearted est un vrai album de pop joyeuse, mélancolique et polie tout en étant imprévisible : on peut en effet douter presque à chaque fois de la tournure que les morceaux vont prendre. Alex et Tom bidouillent, s’amusent mais le tout tient drôlement bien debout, les arrangements et la production n’étant pas pris à la légère, oh non.

A à peine 25 ans, c’est fou ce que savent faire ces petits anglais : plusieurs projets parallèles, encore un disque pop rock tout doux et sans prétention aucune mais très adulte et professionnel. A l’opposé du dance rock fougueux des Klaxons and co - qu’on aime bien aussi -, The Electric Soft Parade perpétuent en quelque sorte la pop de leurs grands frères mais restent méconnus. Un secret trop bien gardé…
tracklisting
    01. No Need to be Down-Hearted (Part 1)
  • 02. If That’s the Case, Then I Don’t Know
  • 03. Life in the Back-Seat
  • 04. Appropriate Ending
  • 05. Misunderstanding
  • 06. In Ruins
  • 07. Shore Song
  • 08. Woken by a Kiss
  • 09. Secrets
  • 10. Have You Ever Felt Like It’s Too Late?
  • 11. Come Back Inside
  • 12. No Need to be Down-Hearted (Part 2)
titres conseillés
    Life in a backseat, Misunderstanding, Woken by a kiss
notes des lecteurs
Du même artiste