logo SOV

Paul McCartney

Memory Almost Full

Paul McCartney - Memory Almost Full
Chronique Album
Date de sortie : 04.06.2007
Label : Hear Music
35
Rédigé par David, le 12 juin 2007
Bookmark and Share
Attention événement! Le Macca nouveau est (déjà) arrivé! Un peu moins de deux ans après l’exceptionnel Chaos And Creation In The Background, Paul Mc Cartney nous revient donc avec ce Memory Almost Full au titre finalement très révélateur. En effet, à l’écoute des 13 titres de son nouveau disque, une chose s’avère certaine: si à bientôt 65 ans, sa mémoire est donc presque pleine, son envie de jouer ne semble pas prête de s’éteindre de si tôt.

Tout d’abord, il est bien difficile d’entamer l’écoute de ce nouvel album sans évoquer le précédent dont les indéniables qualités le plaçaient au sommet de l’année discographique 2005. Pourtant décrié par certains fans, il faut bien avouer que le producteur Nigel Godrich avait su bousculer le train-train habituel de l’ex-Beatles pour l’emmener vers des contrées aussi magnifiques qu’inespérées et aboutir à l’accouchement d’un album grandiose du début jusqu’à la fin.
Ce Memory Almost Full qui nous arrive cette année fait quant à lui plutôt partie des albums plus "classiques" de Paul Mc Cartney avec son lot de perles somptueuses comme le monsieur en a le secret mais également de chansons dispensables et d’approximations sonores qui font finalement également partie intégrante du personnage. En effet, l’aspect lisse, léché et formidablement produit de Chaos.. ne représentait qu’une infime partie du talent inestimable de son auteur qui, après une année plus que mouvementée sur le plan personnel, a certainement ressenti l’envie et le besoin de se réapproprier seul, sa musique et son envie de jouer...

Ainsi, en gardant bien à l’esprit cette notion si cruciale de liberté artistique, ce Memory Almost Full est bien la suite idéale de l’album précédent. Son complément indispensable, pour ainsi dire, tant dès l’intro plus que "légère" du premier sympathique single Dance Tonight, l’auditeur avisé comprendra instantanément l’idée musicale directrice de ce nouvel album... le plaisir de jouer.
Mieux encore, dès les quelques notes sifflées (comme souvent chez lui!) plus qu’aléatoirement par Paulo ou le fade-out très "amateur" de ce morceau, ce même auditeur prendra méchamment son pied en se demandant déjà comment un artiste de cette trempe peut se permettre un tel virage après un album unanimement salué comme un chef d’œuvre!
Alors certes, sans personne derrière lui pour trier ou le freiner, Paul Mc Cartney retombe dans ses travers (mais est-ce vraiment un défaut?) en proposant au sein d’un même album une petite moitié de chansons au mieux tout juste agréables (Dance Tonight, See Your Sunshine ou Vintage Clothes par exemple) et au pire franchement niaises (la pénible Gratitude ou l’inutile Nod Your Head) qui côtoient quelques pépites pop hors-compétition. Car oui, lorsque Macca, seul, laisse libre court à ses envies, s’il y a très peu de chances d’aboutir à la construction d’un album homogène et cohérent sur son ensemble, une bonne poignée de chansons miraculeuses sonnent toujours présentes à l’appel.
Sur ce Memory Almost full, on retiendra donc en priorité la revigorante Ever Present Past, la magistrale Only Mama Knows (avec son intro stupéfiante) ou encore la très originale Mr. Bellamy. Mieux encore, lorsque Macca se laisse vraiment aller, les hymnes sont carrément de sortie et cela donne l’incroyablement tendue House Of Wax (rarement on aura entendu un solo de guitare de la sorte chez lui!) ou le point culminant de l’album qu’est ce You Tell Me, mélancolique et poignante, en un mot parfaite.

Vous l’aurez sans doute compris, de par sa réelle liberté artistique et l’indéniable plaisir que procure l’écoute de cet audacieux Memory Almost Full, on se ravit de retrouver un Paul Mc Cartney détendu, comme soulagé d’en avoir fini avec la perfection caractérisée par l’album précédent et juste heureux d’écrire et jouer ce qui lui passe par la tête. En un sens, on peut estimer retrouver avec ce disque le Macca d’une certaine époque, celui qui laissa libre court à ses envies en créant les incroyablement sous-estimés Wings ou encore celui qui redéfinira les contours de la pop avec des Ram ou des Flowers In The Dirt tout en se soustrayant à cet héritage si pesant d’être un ex-Beatles.
S’il n’atteint pas la perfection glaciale de son prédécesseur et s’il ne ramènera certainement aucun nouveau fan au monsieur (mais en a-t’il franchement besoin!), ce Memory Almost Full ravira donc les inconditionnels de Paul Mc Cartney et surtout celles et ceux qui adorent par dessus tout l’immense classe que possède ce grand artiste pour contourner les barrières et s’affranchir des règles qui uniformisent petit à petit la musique pop dans son ensemble…
tracklisting
    1. Dance Tonight
  • 2. Ever Present Past
  • 3. See Your Sunshine
  • 4. Only Mama Knows
  • 5. You Tell Me
  • 6. Mr. Bellamy
  • 7. Gratitude
  • 8. Vintage Clothes
  • 9. That Was Me
  • 10. Feet In The Clouds
  • 11. House of Wax
  • 12. End Of The End
  • 13. Nod your Head
titres conseillés
    You Tell Me, House Of Wax, Only Mama Knows, Ever Present Past
notes des lecteurs
Du même artiste