logo SOV

Hadouken!

Music For An Accelerated Culture

Hadouken! - Music For An Accelerated Culture
Chronique Album
Date de sortie : 05.05.2008
Label : Atlantic Records
2
Rédigé par Fab, le 6 mai 2008
Bookmark and Share
Surfant avec près de douze mois de retard sur la vague, ou plutôt le raz de marée, né de la sortie du Myths Of The Near Future de Klaxons, Hadouken! sortent enfin un premier album synthétisant leur univers construit à partir de claviers braillards, de samples tirés des bandes son de jeux vidéo et d'un mélange presque indigeste de couleurs fluorescentes de plus ou moins bon goût.

Le problème du groupe, identifié dès la sortie du single That Boy That Girl, ne semble malgré tout pas encore avoir été résolu : en mélangeant des influences électroniques, house, punk, garage mais aussi hip hop sans jamais réellement parvenir à trouver un juste milieu et une recette digeste, les cinq anglais perdent le plus souvent l'auditeur au milieu d'une bouillie sans queue ni tête ou seul un refrain parfois bien pensé permet de le ramener à la réalité. Les amateurs des différents genres sus-cités se sentiront ainsi parfois en terrain connu sur Music For An Accelerated Culture, avant d'être cruellement ramenés sur terre par une poignée de titres décevants ou proposés sans autre but que de faire du remplissage.
Hadouken! évoluent ainsi tels des équilibristes d'une composition à la suivante, parvenant de temps à autres à conserver le bon dosage et à proposer des idées novatrices ou construites intelligemment. La prestance vocale de James Smith n'y est sans doute pas étrangère, le jeune homme parvenant le plus souvent grâce à un débit vocal impressionnant à insuffler force et dynamisme à des compositions parfois redondantes et simplistes, notamment au niveau de textes adolescents centrés sur la rébellion de la jeunesse et des thèmes basiques comme l'illustre Liquid Lives et son refrain « I wanna drink drink drink smoke fuck fight ».
Hymne de la formation à l'efficacité avérée, That Boy That Girl en est l'exemple type avec un clavier grossier et quelques pirouettes vocales transformant cet essai déluré en un titre entrainant. On aurait ainsi pu supposer que les différents singles publiés ces deux dernières années seraient les preuves les plus intéressantes du talent des anglais, mais ce n'est pas un Get Smashed Gate Crash lourdingue ou ce même Liquid Lives dégoulinant de toutes part par qui le salut viendra. Si Declaration Of War se révèle malgré tout convaincant dans un style moins tape à l'oeil, le très accrocheur Mr. Misfortune se place clairement comme la plus belle réussite de l'album avec une rythmique adictive.

« Welcome to our world, we are the wasted youth and we are the future », refrain de Get Smashed Gate Crash, pourrait ainsi être l'épitaphe de ce premier essai de Hadouken ! : celui d'un groupe perfectible et en pleine évolution, encore trop influencé par les modes et son jeune âge, et à l'évidence toujours à la recherche de ses repères.
tracklisting
    1. Get Smashed Gate Crash
  • 2. That Boy That Girl
  • 3. Declaration Of War
  • 4. Game Over
  • 5. Mr. Misfortune
  • 6. Crank It Up
  • 7. What She Did
  • 8. Driving Nowhere
  • 9. Liquid Lives
  • 10. Spend Your Life
  • 11. Wait For You
titres conseillés
    Mr. Misfortune - That Boy That Girl
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste