logo SOV

The Lodger

Life Is Sweet

The Lodger - Life Is Sweet
Chronique Album
Date de sortie : 19.05.2008
Label : Bad Sneakers Records
3
Rédigé par Fab, le 13 mai 2008
Bookmark and Share
Avec un line-up à géométrie variable et un premier album, Grown-Ups, encensé par la critique il y a un peu moins de douze mois mais passé totalement inaperçu aux yeux de nombreux amateurs de musique, The Lodger est toujours parvenu à s'adapter pour survivre depuis la sortie de son single Many Thanks For Your Honest Opinion au printemps 2005. Après avoir quitté Angular Recording Corporation pour rejoindre Bad Sneakers Records, c'est avec Life Is Sweet que Ben Siddall, tête pensante et seul maître à bord de la formation, espère enfin se faire connaître aux yeux du grand public.

C'est en tout cas ce que celui-ci méritait très clairement à la vue des qualités entrevues sur son premier album mis en valeur par une poignée de singles tout aussi attachants qu'étincelants. Sur son successeur, la recette originelle semble malgré tout avoir pris quelques rides, les mélodies ensoleillées de The Lodger ne dégageant plus la même fraicheur ni la même immédiateté. La pop sucrée de l'anglais repose une fois encore sur une voix charmeuse et une guitare ensorceleuse, mais le travail d'écriture mis en œuvre a perdu en efficacité ce qu'il a pu gagner en maturité ou en complexité. Une évolution somme toute logique et louable mais dont le résultat, quelques peu différent de ses premiers amours dans le fond et la forme, se révèle contre toute attente déstabilisant et moins convaincant qu'espéré.
Premier single tiré de ce nouvel opus, le très plaisant The Good Old Days a pourtant entretenu le temps de quelques semaines l'espoir de voir jaillir la lumière du disque, et cela dans un style plus rythmé et dansant que les Let Her Go ou Watching pour ne citer que les exemples les évidents. Parmi les onze nouvelles compositions que renferme Life Is Sweet, rares sont au final les titres possédant la carrure ou le rayonnement du single sus-cité, The Lodger voyagent ainsi au milieu de chansons légères et plus ou moins mélodieuses, où les rythmiques trop peu entrainantes plongent parfois un peu trop l'auditeur dans une certaine torpeur sans que celui-ci n'en soit par la suite tiré dans un élan ponctuel de génie.

Sans enlever à The Lodger une partie de son charme, Life Is Sweet constitue une déception en comparaison avec l'excellence de Grown-Ups. Un coup d'arrêt pour la formation de Leeds que l'on espère ne pas être définitif...
tracklisting
    1. My Finest Hour
  • 2. The Good Old Days
  • 3. Falling Down
  • 4. Honey
  • 5. The Conversation
  • 6. Hero's Welcome
  • 7. Year Since Last Summer
  • 8. Unwelcome Guest
  • 9. Running Low
  • 10. Nothing Left (To Say)
  • 11. Famous Last Words
titres conseillés
    The Good Old Days - My Finest Hour
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste