logo SOV

Marianne Faithfull

Before The Poison

Marianne Faithfull - Before The Poison
Chronique Album
Date de sortie : 27.09.2004
Label : Naïve
4
Rédigé par Delphine, le 15 novembre 2004
Bookmark and Share
Marianne Faithfull, inutile de la présenter... Muse de Mick Jagger au début des années 60, il lui écrit, en compagnie de Keith Richards, un de ses plus grands succès, As Tears Go By, qui rentre directement au Top 10 anglais en 1964. Mais sa vie quelque peu déjantée de l’époque intéresse davantage la presse et la fait se retirer de la scène à la fin des années 60 pour ne réapparaître qu’à la toute fin des années 70 avec Broken English. On découvre alors une toute autre Marianne Faithfull, mûre, à la voix rauque qui fera désormais tout son charme. Plus récemment, elle revient en 1999 avec Vagabond Ways, puis en 2001 avec Kissin Time, album avec lequel Marianne Faithfull nous prouve qu’elle sait s’entourer des meilleurs spécimens de la nouvelle génération de songwriters tels que Beck, Jarvis Cocker, Billy Corgan ou encore Damon Albarn.

Elle est de retour cette année avec, n’ayons pas peur des mots, cet ab-so-lu-ment-su-blime album, Before The Poison sur lequel ont collaboré une fois encore la crème de la crème des plus talentueux compositeurs de notre époque comme PJ Harvey, Nick Cave, Jon Brion et Damon Albarn. Tout simplement un chef d’œuvre...

Les titres écrits par PJ Harvey possèdent la même essence que ceux qu’on peut entendre sur le dernier album de celle-ci, Uh Huh Her ou encore sur Is This Desire : cette même rage mêlée à cette même douceur. The Mystery Of Love ou encore No Child Of Mine en sont deux parfaits exemples, tellement touchants par leur sincérité. PJ Harvey participe également aux chœurs de plusieurs des morceaux, si bien que Marianne Faithfull et la belle du Devon ne font plus qu’une seule et sublime créature, Marianne Faithfull s’amusant même à reprendre la mélodie sur No Child Of Mine de la chanson au même titre figurant sur Uh Huh Her.

Nick Cave lui a écrit 3 morceaux sur cet album dont le magnifique There Is A Ghost, un des plus beaux titres de Before The Poison mais encore Desperanto, titre parfaitement dans l’esprit de l’australien, sur lequel Marianne Faithfull murmure plus qu’elle ne parle... Troublant de sensualité...

Damon Albarn, quant à lui, a sûrement écrit le plus beau titre de l’album, morceau qui vous donne la chair de poule et qui vous oblige à appuyer incessamment sur la touche repeat de votre chaîne hi-fi. Last Song, ballade à la guitare et au piano, le tout accompagné de cordes, est une des plus belles chansons que Damon Albarn n’ait jamais écrite que ce soit pour Blur ou ses différents projets parallèles. Last Song est une petite merveille faisant preuve du talent insoupçonnable du chanteur de Blur et qui fait de lui un des plus grands songwriters britanniques.

Before the Poison se termine par City Of Quartz qu’on dirait tout droit sorti d’une petite boîte à musique. On devient enfant et Mamie Marianne nous susurre à l’oreille cette très jolie comptine, petite chanson pour qu’on fasse de beaux rêves, qu’on s’endorme un sourire apaisé aux lèvres... Que du bonheur...

Que dire de plus ? Marianne Faithfull personnifie la classe et force au respect. Sa voix rauque et sombre s’adapte parfaitement sur ces titres majoritairement écrits par de jeunes gens admiratifs devant la chanteuse britannique devenue mythe. Cet album est un vrai partage : Marianne Faithfull aime ces artistes et ils le lui rendent bien, lui composant certainement un des plus beaux albums de sa désormais longue carrière.
tracklisting
    1. The Mystery Of Love
  • 2. My Friends Have
  • 3. Crazy Love
  • 4. Last Song
  • 5. No Child Of Mine
  • 6. Before The Poison
  • 7. There Is A Ghost
  • 8. In The Factory
  • 9. Desperanto
  • 10. City Of Quartz
titres conseillés
    My Friends Have, Last Song, There Is A Ghost
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste