logo SOV

The Joy Formidable

The Big Roar

The Joy Formidable - The Big Roar
Chronique Album
Date de sortie : 24.01.2011
Label : Atlantic
4
Rédigé par Johan, le 11 février 2011
Bookmark and Share
Après une poignée de singles, dont le sympathique inédit Popinjay, et le très réussi EP A Balloon Called Moaning, The Joy Formidable dévoilent enfin leur premier album, dont on sait déjà quasiment tout. Mais le groupe, via ses quelques titres inédits, parvient tout de même à dépasser les espérances que l’on avait placées en eux.

Le trio de North Wales a eu la bonne idée de placer au début de The Big Roar sa chanson la plus ambitieuse, à savoir The Everchanging Spectrum Of A Lie. S’étalant sur près de huit minutes, la composition, d’abord mélodique, aérienne, amène progressivement l’électricité dans une piste noisy sur laquelle se laisse glisser le chant de Ritzy Bryan.
Pour ne pas perdre l’auditeur, le groupe accélère ensuite encore davantage le rythme sur The Magnifying Glass, au rock et à la rythmique primaires et sur lesquels vient se greffer la voix chaude de la chanteuse et guitariste du groupe. Puis, même constat sur I Don't Want To See You Like This, où une touche plus présente de clavier escorte cette fois le titre. Et mention spéciale pour Chapter 2, une perle punk explosive comme on n'en avait plus entendue depuis longtemps !
Car la recette de The Joy Formidable est simple et efficace : confronter la voix sexy de Ritzy Bryan au mur sonore de sa guitare, accompagnée des deux comparses, Rhydian Dafydd et Matt Thomas, respectivement à la basse et à la batterie. La guitare, omniprésente, s’avère finalement être la moitié obscure de Ritzy : ils forment un duo passionnant qui s'affrontent durant ces douze titres, pendant que Rhydian et Matt structurent l’ensemble.

Répétitif dans la forme mais captivant dans le fond, The Big Roar marie ritournelles pop et punk sauvage, post-rock salvateur et chœurs bordéliques, tout cela la plupart du temps dans une seule et même chanson. Au final, The Big Roar n’est rien d’autre que l’un des albums britanniques de ce début d’année.
tracklisting
    01. The Everchanging Spectrum of a Lie
  • 02. The Magnifying Glass
  • 03. I Don't Want to See You Like This
  • 04. Austere
  • 05. A Heavy Abacus
  • 06. Whirring
  • 07. Buoy
  • 08. Maruyama
  • 09. Cradle
  • 10. Llaw = Wall
  • 11. Chapter 2
  • 12. The Greatest Light Is the Greatest Shade
titres conseillés
    The Everchanging Spectrum of a Lie, Chapter 2, I Don't Want to See You Like This
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste