logo SOV
Frank Carter & The Rattlesnakes - Blossom
Chronique Album
Date de sortie : 14.08.2015
Label : International Death Cult
45
Rédigé par Amandine, le 2 septembre 2015
Bookmark and Share
Il faut bien se l’avouer, depuis le départ de Frank Carter, Gallows ont bien du mal à se retrouver une identité et le rouquin enragé, décidé à s’essayer à autre chose que le hardcore, avait failli frôler la catastrophe avec son projet de rock de stade mélodique, Pure Love. Aujourd’hui, c’est sous le nom de Frank Carter & The Rattlesnakes qu’il nous revient pour un album hybride de ses deux formations précédentes : Blossom.

En mai dernier, un EP de quatre titres (que l’on retrouve d’ailleurs sur l’album) sobrement intitulé Rotten annonçait officiellement le retour aux sources (ou à la raison, faudrait-il préciser) de Carter ; en effet, finies les ballades mielleuses car c’est bel et bien de la colère et de la perte qu’est né Blossom, venant annoncer à tout-va que Frank Carter est le maître incontesté du hardcore made in UK. Si les guitares sont de retour, cet album n’en est pas pour autant un ersatz de Gallows car le son serait plus proche du punk old school (les Pistols sur Trouble ou les Cramps sur Paradise) que du hardcore brut.

Ici, même si toute la hargne est déversée durant la dizaine de titres, Carter n’oublie pas pour autant d’afficher son sens de la mélodie, que ce soit au détour d’une ballade (Beautiful Death) ou d’un blues novateur aux paroles incisives (I Hate You). Pour la première fois, l'anglais offre aux auditeurs des paroles plus personnelles sur cet album qu’il dit avoir écrit en regardant les matchs de boxe, sa fille sur les genoux. Qu’il s’agisse de la maturité due à la paternité ou toute autre chose, force est de constater que Blossom passe en effet un cap et allie à merveille violence et mélodie.
Frank se remet en colère comme il sait si bien le faire et des titres comme Fangs nous ramènent à l’essentiel pour un retour triomphant dans son style de prédilection.

Avec Blossom, Frank Carter et ses Rattlesnakes signent un premier album sans faux pas et sans temps morts, à base de guitare, batterie rythmée et surtout, de chant expressif et enragé. Ayant retrouvé toute son énergie, on peut espérer de longs et bons moments à venir. Si en plus le ginger guy se met au blues, alors là, on ne répond plus de rien.
tracklisting
    01. Juggernaut
  • 02. Trouble
  • 03. Fangs
  • 04. Devil Inside Me
  • 05. Paradise
  • 06. Loss
  • 07. Beautiful Death
  • 08. Rotten Blossom
  • 09. Primary Explosive
  • 10. I Hate You
titres conseillés
    Loss, I Hate You, Fangs
notes des lecteurs
Du même artiste