logo SOV
Twin Atlantic - GLA
Chronique Album
Date de sortie : 09.09.2016
Label : Red Bull Records
25
Rédigé par Simon Cordat, le 16 septembre 2016
Bookmark and Share
Acteurs de la scène alternative outre-Manche depuis 2009, les membres de Twin Atlantic ont pondu une nouvelle galette deux ans après Great Divide, et très franchement ils n'ont pas chômé, entre les enregistrements et les tournées. Encore très fidèles à leur formule résolument rock brut, pas de surprise dans le contenu de GLA, mis à part une agressivité plus assumée et directe.

L'album regroupe douze titres qui symbolisent une entité très garage, au final. On retrouve peu de moments calmes, mis à part le morceau acoustique A Scar To Hide, dont on se serait bien passé pour cause de non pertinence, ou de l'impression de déjà vu. Pour vous donner une idée du reste, les quatre gars de Glasgow ont tapé dans le Foals, les Hives et les Vines, pour ce qui est de l'inspiration. Cependant, leur son est propre et les parties instrumentales sont facilement perceptibles. Pas de fioritures pour débuter Gold Elephant : Cherry Alligator, la machine fuzz infernale est en marche : ça sonne épais, gras et énergique, et c'est souvent ce qu'on aime ; être bousculé en dehors des codes habituels.
Rebelle jusqu'au bout des doigts, le groupe répète une alchimie musicale qui nous fait revenir sur les champs minés de Rage Against The Machine, et n'est pas sans rappeler la voix colérique de Zak De La Rocha.

Mais où sont les vrais Twin Atlantic, dans tout ça ? Overthinking nous donne le plaisir de les retrouver réellement, alors qu'il s'agit tout de même de la quatrième piste. Ce morceau se résume à une expérience new wave dessinée par quelques synthétiseurs bienvenus pour cette chevauchée où se maintiennent rythme soutenu et refrains accrocheurs.
Si leur énorme son intéresse, les compositions laissent parfois l'impression trop grande d'être en train d'écouter un mauvais groupe américain alors qu'ils viennent du pays de la reine Elizabeth ; une antithèse pour ces gens de Glasgow. Lot de consolation grâce à Whispers qui ré-encre le style avec une touche plus aérée et conquérante ponctuée d'une fin calme et planante. La fin du disque est heureusement plus excitante, à l'instar du titre d'ouverture, écouter The Chaser représente à la perfection l'esprit rock'n'roll dans les couplets, et une ambiance plus pop dans les refrains, signe que ceci n'est pas perdu. On aime autant les mélodies faciles à retenir que les grosses saturations de guitares qui dépassent le conventionnel et le classique rock.

La majeure partie du temps, on hésite entre les adorer ou les détester ; même si une aura rock plane au-dessus de leurs têtes d'anglais, on peut vite décrocher lors de l'écoute de GLA à cause d'idées trop réitérées. De quoi se questionner lorsque le climat musical devient plus intéressant dans les titres les plus réussis, en parallèle à des chansons bien moins recherchées.
tracklisting
    01. Gold Elephant : Cherry Alligator
  • 02. No Sleep
  • 03. You Are The Devil
  • 04. Overthinking
  • 05. Ex El
  • 06. Vahalla
  • 07. I Am Alive
  • 08. Whispers
  • 09. A Scar To Hide
  • 10. Missing Link
  • 11. The Chaser
  • 12. Mothertongue
titres conseillés
    Gold Elephant Cherry Alligator, Overthinking, Whispers, The Chaser
notes des lecteurs
Du même artiste