logo SOV
Barbarossa - Lier
Chronique Album
Date de sortie : 30.03.2018
Label : Memphis Industries
4
Rédigé par Louise Beliaeff, le 25 mars 2018
Bookmark and Share
Imager, deuxième album de Barbarossa, avait amorcé un virage vers l'électronique, les synthétiseurs et autres boîtes à rythme. Avec Lier, le chanteur à la barbe rousse signé chez Memphis Industries confirme son penchant pour la musique 2.0 et prouve qu'il excelle en ce genre.

Le Barbarossa de 2013, auteur de Bloodline, s'est définitivement évaporé. La folk acoustique s'est éclipsée. La musique de James Mathé se décline désormais en une délicieuse pop électro léchée et produite avec une grande délicatesse. C'est un peu la version masculine de Rosie Lowe, chanteuse acclamée pour son premier album, Control, en 2016.

Lier a été enregistré avec Ghost Culture, as de l'électro sensible, ainsi qu'avec l'aide de Joël Westberg alias Sir Was. La pochette, minimaliste, rappelle le travail du grand Saul Bass. Mais parlons du joyau de Lier : les parties rythmiques. La batterie porte à elle seule le nouvel album de Barbarossa. Dans Cyclone, Broken Beauty, le riff efficace, précis et percutant installe un groove d'une grande élégance. Sur Griptide, la frappe ternaire fait penser à celle de Phil Segway de Radiohead dans A Wolf At The Door. Un bijou.

Les plus beaux moments de l'album sont ceux où la voix aérienne et douce de James Mathé se pose sur un riff implacable à la batterie. Ce dépouillement marche à merveille. Quand les synthétiseurs se superposent, que les refrains grandiloquents s'ouvrent dans les aigus, que la réverb et les choeurs éthérés prennent trop de place, la grâce et la mélancolie en pâtissent. Des morceaux comme Don't Enter Fear, Aluminium Skies ou Shells manquent de nous séduire tout à fait. Et comme sur son dernier album, Imager, la production frôle la surproduction. La propreté du mix voile l'émotion. C'est dommage.

Ancient Light, un des titres les plus forts de l'album, installe une superbe ambiance mélancolique. La batterie et les notes de piano posées comme des gouttes transmettent le sentiment d'une profonde solitude. Cela pourrait être la bande-son de Drive, de Her, bref d'un film où le héros prend du recul sur le monde qui l'entoure. Et si l'on file la métaphore, le morceau instrumental Lier serait le moment où le héros s'ouvre à ce monde et trouve au milieu de cette solitude, la lumière.

Barbarossa est devenu père, pour la première fois. Il a quitté Londres, là où il avait toujours vécu. Ces changements ont inspiré Lier, un album personnel et intimiste. S'il se débarrasse des effets électroniques pesants et de certains claviers superflus, s'il concentre son talent sur des productions un peu plus dénudées, Barbarossa touchera en plein coeur.
tracklisting
    01. Aluminium Skies
  • 02. Broken Beauty
  • 03. Griptide
  • 04. Don'T Enter Fear
  • 05. Ancient Light
  • 06. Thickening Air
  • 07. Lier
  • 08. Shells
titres conseillés
    Ancient Light - Griptide
notes des lecteurs
Du même artiste