logo SOV

Tim Burgess
Hatcham Social

Paris, Flèche d'Or - 18 mai 2013

Live-report par Emmanuel Stranadica

Bookmark and Share
Un concert, un samedi soir de mai 2013. Celui de Tim Burgess, leader évadé en solo des Charlatans. En apparence, toutes les conditions sont réunies pour remplir la flèche d’or. Cependant, il n’en fut rien. Des conditions climatiques déplorables, et possiblement un pont rallongé, ont rebuté les fans du Mancunien et les amateurs de musique à rejoindre la salle parisienne.

SOV

C’est donc devant quinze personnes que les anglais de Hatcham Social entament leur set aux alentours de 20h20. Démarrage en douceur avec All Summer Long et son introduction acoustique, qui rapidement laisse place à des riffs de guitares électriques percutants qui résonnent dans la salle parisienne désespérément vide. Pourtant les londoniens ne semblent pas pour autant découragés. Ils restent concentrés sur leur prestation et le public prend plaisir à voir un groupe débiter des mélodies aux réminiscences du Wedding Present, de House Of Love et autres groupes à guitare des années 90.
Une demi-heure de concert de très bonne tenue où les quatre anglais aux guitares acérées se promènent parmi les titres de leurs deux albums et gratifient même la quarantaine de personnes présentes en fin de concert d’une nouvelle chanson : Lazer Gun. Le groupe aurait mérité bien mieux ce soir-là, il n’y a pas de justice.

Tim Burgess, avec la carrière qu’on lui connait, ne remportera pas davantage de succès que ses compatriotes qui l’ont précédé. Avec une soixantaine de spectateurs amassés devant la scène, le britannique arrive sur scène accompagné de son compère des Charlatans Mark Collins pour un début de concert très intimiste. En effet, celui-ci commence avec une version acoustique de A Case For Vinyl, extrait du second album solo de Tim Burgess, Oh No I Love You, immédiatement suivi de l’inattendue reprise du classique de The Charlatans, The Only One I Know, dans une version très dépouillée qui voit son chanteur devoir monter dans les graves pour l’interpréter. Tell Everyone, autre chanson du groupe précité, vient conclure le mini set du duo, rejoint par les membres de Hatcham Social qui accompagneront les deux mancuniens pour le reste du concert.

SOV

Tim Burgess et son groupe passent en revue la plupart des chansons de son second album solo. Même si les mélodies sont bien moins catchy que celles des Charlatans, le chanteur ne peut s’empêcher de conserver ce petit dandinement qui le caractérise parfaitement. Car Tim Burgess, malgré le peu d’audience et les quarante-cinq ans qu’il affiche au compteur, reste très cool. Décontracté en pull par-dessus un t-shirt blanc et cheveux décolorés blonds depuis la sortie des premiers titres de ce deuxième disque en solo, il affiche la plupart du temps un sourire chaleureux à son public. S’aidant d’un prompteur, signe d’un besoin probable d’un aide-mémoire pour faire face de trop nombreuses chansons écrites en plus de vingt ans de carrière, il semble cependant rester l’éternel adolescent des débuts.
S'il a été longtemps espéré, l’espoir d’un duo Burgess/Argento à la Flèche d'Or est rapidement réduit à néant lorsque le groupe entonne Hours. L’italienne était de passage la veille à Paris pour la promotion de son premier disque mais la version de la chanson, rebaptisée Ours sur le disque de l’actrice (ainsi que sur Oh No I Love You More, album de remixes de Tim Burgess sorti à l’occasion du Disquaire Day) n’a donc pu être interprétée dans la salle parisienne. Cela aurait pourtant constitué un joli cadeau pour le public présent ce soir-là. Tim annonce deux reprises dans son set, puis conclut celui-ci avec un extrait de son premier album solo, Oh My Corazon, de toute beauté avant de quitter la scène. Un retour rapide de celui-ci et de ses musiciens pour un unique rappel vient clôturer un show quand même particulièrement réussi.

A l’exception du public déserteur, on n’en attendait pas moins de cette soirée !
setlist
    HATCHAM SOCIAL
    Non disponible

    TIM BURGESS
    A Case For Vinyl
    The Only One I Know
    Tell Everyone
    The Doors Of Then
    The Economy
    Tobacco Fields
    Hours
    Years Ago
    Anytime
    The Great Outdoors Bitches
    I Couldn't
    Impossible
    Graduate
    Oh My Corazon
    ---
    White
photos du concert
    Du même artiste