logo SOV

Oceansize
The Boxer Rebellion
Sion

Paris, Maroquinerie - 12 novembre 2007

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Jouissant d'une notoriété toujours plus grande année après année, c'est dans une salle de la Maroquinerie bondée qu'Oceansize ont présenté cette semaine leur dernier album en date, Frames. Un retour Ô combien réussi mêlant des titres de toutes les époques et un savoir-faire scénique maintes fois souligné...

La loterie des premières parties se sera dans un premier temps révélée à double tranchant, avec tout d'abord une excellente prestation de The Boxer Rebellion plus de deux années après leur unique date française. Le temps de six chansons, le quatuor londonien aura eu tout à loisir de mettre en avant son évolution à travers les quatre titres inédits interprétés. Parmi ceux-ci, Flashing Red Light Means Go et ses percussions tribales mais aussi Semi-Automatic et Soviets, encadrés comme il se doit par deux classiques tirés de l'album Exits, le single Watermelon et le très prenant We Have This Place Surrounded.
A contrario, la présence en seconde position du quintet Sion aura rapidement rebuté le public. Des mélodies bancales et répétitives, un chant peu convaincant et des influences clairement Emo auront ainsi transformé la courte demi-heure qu'aura duré leur set en une éternité.

Rien de comparable à l'évidence avec Oceansize, acclamés avec ferveur dès leur montée sur scène et dont l'enchaînement initial entre Commemorative _____ t-shirt et Unfamiliar aura sans difficulté comblé les adeptes de l'ouverture de leur dernier album en date. Plus de dix minutes après ce départ sur les chapeaux de roues, le groupe s'autorise un surprenant retour vers un passé pas si éloigné avec l'excellent Remember Where You Are que personne ou presque n'attendait.
Bien que clairement éreintés après une longue tournée européenne, les cinq musiciens se comportent parfaitement, faisant preuve d'une grande maîtrise technique et d'une envie clairement affichée tout au long du set. Trail Of Fire marque par la suite la prise de position du piano avant qu'une puissante improvisation ne lance un Catalyst très attendu par tous. Placé entre ce titre et le phénoménal Women Who Love Men Who Love Drugs, Sleeping Dogs And Dead Lions passe pour un simple faire-valoir avant que la foule ne se déchaîne durant Homage To A Shame, provoquant par la même occasion un début de bagarre en son sein durant lequel la moitié du groupe, intrigué puis pantois, ne cesse durant quelques secondes toute activité.
Le calme revient alors avec un Music For A Nurse apaisé dans un premier temps puis plus nerveux lors d'un final durant lequel Mark Herron s'illustre en solo avec un jam jubilatoire. Le rappel, réclamé avec véhémence, n'est pas en reste avec Paper Champion mais aussi et surtout le formidable Ornament/The Last Wrongs étiré plus que de raison pour achever une prestation ayant duré plus de quatre-vingt dix minutes.

Rendez-vous au printemps 2008 pour une nouvelle dose d'adrénaline de la part de Mike Vennart et sa bande...
setlist
    Commemorative _____ t-shirt
    Unfamiliar
    Remember Where You Are
    Trail of Fire
    Savant
    Catalyst
    Sleeping Dogs and Dead Lions
    Women Who Love Men Who Love Drugs
    Homage To A Shame
    Music For A Nurse
    -------------
    Paper Champion
    Ornament/The Last Wrongs
photos du concert
    Du même artiste