logo SOV

The Coral

Paris, Elysée Montmartre - 6 décembre 2007

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Les temps sont durs pour The Coral. Contraints d'annuler la quasi-totalité d'une de leurs trop rares tournées européennes en raison des problèmes de santé récurrents de leur guitariste Bill Ryder-Jones, discret tout au long de la soirée mais bien évidemment présent, c'est avec leur chanteur principal en toute petite forme que ceux-ci ont malgré tout assuré une belle prestation à l'Elysée Montmartre de Paris ce jeudi soir.

L'attente vis à vis de la formation de Liverpool était à l'évidence grande, à la hauteur du talent de ces six anglais dont les concerts sont trop souvent décriés. La faute à une certaine nonchalance que certains assimileront à du « jmenfoutisme », les musiciens préférant exprimer leurs aptitudes enfermés bien au chaud dans un studio en pleine campagne plutôt qu'aux quatre coins de l'Europe.
En résulte un début de concert timoré, non pas en raison du choix des titres joués, mais plutôt à cause d'une attitude très distante voire timide de la part de l'ensemble du groupe. L'accent est ainsi mis dans un premier temps sur le récent Roots & Echoes dont l'ouverture est reprise presque à l'identique avec l'excellent Who's Gonna Find Me suivi de Remember Me et Jaqueline. She Sings The Mourning lance ainsi les festivités, le groupe profitant de l'occasion pour se laisser guider dans une voie plus psychédélique saluée comme il se doit par un public sous le charme.

L'enchainement des titres prend alors des allures d'un Best Of des grands jours. Pass It On, Don't Think You're The First puis un Dreaming Of You enjoué se succèdent alors que l'ambiance monte clairement d'un cran dans la salle. En alternant des compositions posées et d'autres plus denses et nerveuses telles que Arabian Sands ou In The Rain le groupe parvient à monter en régime et prendre un certain plaisir. In The Morning et Bill McCai sont salués comme au premier jour puis le concert s'achève plus calmement avec le touchant Rebecca You et Music At Night.
Acclamée durant une poignée de minutes par un public ravi, le groupe débute rapidement son rappel par deux titres destinés aux plus nostalgiques : l'imparable Goodbye et son hypnotique montée finale puis Simon Diamond, avant de boucler la boucle avec She's Got A Reason alors que I Remember When, prévu initialement, est finalement laissé de coté.

Une soirée très réussie, directe et sans fioritures, en forme de réponse aux rumeurs annonçant une éventuelle séparation du groupe en fin d'année !
setlist
    Who's Gonna Find Me
    Remember Me
    Jaqueline
    Fire Flies
    She Sings The Mourning
    Pass It On
    Don't Think You're The First
    Dreaming Of You
    Far From The Crowd
    In The Morning
    Bill McCai
    Arabian Sands
    Put The Sun Back
    In The Rain
    Rebecca You
    Music At Night
    --------------
    Goodbye
    Simon Diamond
    She's Got A Reason
photos du concert
    Du même artiste