logo SOV

Cate Le Bon

Mug Museum

Cate Le Bon - Mug Museum
Chronique Album
Date de sortie : 11.11.2013
Label : Turnstile
4
Rédigé par François Freundlich, le 6 novembre 2013
Bookmark and Share
Au beau milieu de ce mois de novembre attristé par le décès subit de Lou Reed, l’une de ses lointaines filleules galloises parvient à faire revivre son esprit au travers de son troisième album. Cette druidesse repérée par Gruff Rhys et qui chantait originellement en langue galloise à base de « Edrych yn Llygaid Ceffyl Benthyg » s’est fortement psychédélisée avec le temps jusqu’à proposer avec Mug Museum son album le plus brut mais aussi le plus audacieux.

Ne vous fiez pas aux légères guitares pop et entrainantes de l’introduction de Mug Museum. Nous avons bien à faire à un album de rock psychédélique old school, mais s’inscrivant toutefois pleinement dans notre époque contemporaine. Il semble provenir à la fois d’un vieil atelier d’artiste New-Yorkais des 60's (même si Cate Le Bon s’est installée à Los Angeles depuis janvier) que d’un pub brumeux de Cardiff. Ses morceaux peuvent se reposer un temps sur une base folk guillerette avant de sombrer dans des tonalités tortueuses faites de saturations électriques et divagantes alliant lo-fi, distorsion continue et cuivres planants. La voix de Cate peut se révéler hyper-aiguë dans des envolées à faire trembler les vitres autant que grave et nonchalante, dans un parlé rappelant Nico puisque son accent gallois est teinté d’une légère consonance germanique.

Malgré ce foisonnement d’influences, Cate Le Bon parvient à signer le single presque parfait avec Are You With Me Now ? marqué par ses boucles de guitares déglinguées et hypnotiques s’inscrivant immédiatement en tête. Une certaine délicatesse s’échappe de ce début d’album, avec des accords simples tranchant une voix douce-amère. Cette voix se fait grave sur Duke mais elle ne dira pas « Jane, she's a clerk », même si elle aurait pu. On ressent l’influence de Pavement sur No God et sa simplicité dépouillée.
L’instant émotion de ce disque reste cette ballade en duo avec Perfume Genius, I Think I Knew, toute en tendresse et en mélancolie. Le synthé y fait son apparition alors que la guitare ravale ses piquants. L’agressivité de Wild et son refrain déclamé brise la douceur qui s’était installée d’un riff sauvage installant un climat rugueux flirtant avec le faux. Une certaine folie prend le pas sur Sisters avec des cris à tue-tête et des changements de rythme synthétiques. Cate Le Bon s’envole au-dessus de son nid avec Cuckoo Through The Walls. Les guitares déraillent vers la confusion bruitiste, la structure bien délimitée n’est plus qu’un souvenir pas si lointain. Est-ce bien la même chanteuse qui s’excite sur ces stridences déchainées ? La noirceur du piano conclue dans la beauté cet album aussi haletant que surprenant.

Cate Le Bon est en déviance avec ce Mug Museum passant d’une pop polie et maîtrisée à des déferlements électriques extravagants, en passant par des instants bruts ou charnels. Son rendu très live augure certainement des concerts enflammés. Si vous avez cet album dans les mains, vous avez fait Le Bon choix.
tracklisting
    01. I Can't Help You
  • 02. Are You With Me Now?
  • 03. Duke
  • 04. No God
  • 05. I Think I Knew (feat. Perfume Genius)
  • 06. Wild
  • 07. Sisters
  • 08. Mirror Me
  • 09. Cuckoo Through the Walls
  • 10. Mug Museum
titres conseillés
    Are You With Me Now?, I Think I Knew, Cuckoo Through The Walls
notes des lecteurs
Du même artiste