logo SOV

Oceansize
Frank Turner

Paris, Nouveau Casino - 20 mai 2006

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Rares sont les groupes à se produire dans une même salle lors de deux passages successifs dans une même ville, c'est un fait. Et pourtant, en l'espace d'une soirée au Nouveau Casino, Frank Turner a de nouveau proposé son show acoustique quatre jour après y avoir assurée la première partie de Hundred Reasons, tandis qu'Oceansize y effectuaient leur retour pour la seconde fois en l'espace de quelques mois.

Une affiche surprenante pour beaucoup, le prog-rock explosif d'Oceansize étant à des années lumières des compositions acoustiques de Frank Turner. Heureusement pour tous, le talent de l'ancien chanteur de Million Dead n'est plus à prouver, et sa capacité à charmer une salle avec simplicité est indéniable. Capable d'assurer un monologue afin de combler l'attente du public suite à une corde cassée sur sa guitare, Frank Turner assure le show dans un français surprenant et tout à fait honnête. Chantée en partie dans la langue de Molière, Casanova Lament se verra ainsi suivie d'une ovation du public, l'ambiance ne cessant de grandir titre après titre. Une belle reconversion !

Changement d'ambiance quelques minutes plus tard lors de l'ouverture du set d'Oceansize par One Day All This Could Be Yours. Une entame très sage dans un premier temps, avant que la montée finale du morceau n'enflamme la salle. Mélange de puissance, de technique et de précision, la prestation d'Oceansize est un modèle du genre, servie également par une acoustique proche de la perfection.
Pour la dernière date de sa tournée européenne, le groupe ne laisse paraître aucune fatigue et prend un plaisir certain à se produire dans "sa" salle. L'enchaînement de trois des titres majeurs d'Effloresce, à savoir Women Who Love Men Who Love Drugs, Catalyst et Massive Bereavement laisse la salle dans un état second avant qu'une superbe version de Music For A Nurse n'accorde quelques minutes de répit à tous.
Bien que la soirée touche à sa fin, la suite du concert n'en est pas moins impressionante avec One Out Of None, toujours aussi puissante en version live, mais surtout le très ambitieux Ornament/The Last Wrongs. Et comme si 90 minutes de show auraient pu ne pas sembler suffisants, le groupe s'offre un rappel inattendu sur You Can't Keep A Bad Man Down !

En progression constante depuis leur premier passage en France en 2004, avec ou sans leur bassiste originel, Oceansize n'ont sans doute pas fini de nous surprendre !
setlist
    One Day All This Could Be Yours
    A Homage To A Shame
    Amputee
    The Charm Offensive
    No Tomorrow
    Women Who Love Men Who Love Drugs
    Catalyst
    Massive Bereavement
    Music For A Nurse
    One Out Of None
    Ornament/The Last Wrongs
    -----------
    You Can't Keep A Bad Man Down
photos du concert
    Du même artiste