logo SOV

Top de la rédaction 2014

Dossier réalisé par SOV le 18 décembre 2014

Bookmark and Share
Établi en fonction des votes et avis de l'ensemble des personnes impliquées de près ou de loin dans la vie du site, ce classement ne concerne que les albums d'artistes britanniques publiés au cours de l'année 2014 au Royaume-Uni. Les EPs, rééditions, albums live ou compilations n'ont pas été retenus lors de son établissement.

Eagulls
1. Eagulls - Eagulls

Avec un single tel que Nerve Endings, nous avions pressenti qu'il se passait quelque chose avec ce petit groupe venu de Leeds. Début 2014, Eagulls nous proposaient donc enfin leur premier album tant attendu et le moins que l'on puisse dire, c'est que les gamins n'ont pas déçu. Dans une ambiance résolument 90's faite de déflagrations de guitares, de réverb' et de titres catchy, les dix titres qui composent ce premier effort n'ont de cesse de nous entraîner dans les bas-fonds d'une Angleterre moite et malsaine, comme on l'aime tant. Un premier essai fabuleusement transformé pour Eagulls.


Temples
2. Temples - Sun Structures

Psychedelic pop, space rock, neo-psychedelia. Tous les termes y sont passés pour définir la musique si caractéristique et personnelle de Temples. Au final, difficile de savoir de quel côté balancent les quatre énergumènes de Kettering. Une seule certitude : ils jouent de la putain de bonne musique ! Sun Structures déploie une architecture d'une minutie et d'une diversité folle, pouvant passer d'un Golden Throne à la densité alien à l'excentrique A Question Isn't Answered et ses chœurs répétitifs si jubilatoires. Temples n'ont certes pas renouvelé le rock psychédélique mais l'ont clairement ravivé à coups de guitares dissonantes et de refrains déjà cultes, les hissant sans grande difficulté très haut dans notre classement.


Damon Albarn
3. Damon Albarn - Everyday Robots

C'est à quarante-six ans et avec une carrière déjà immense derrière lui que Damon Albarn se sera décidé à sortir son premier album solo. Paisible, raffiné et introspectif, Everyday Robots est une longue plongée dans les sentiments de l'Anglais qui multiplie les instrumentations variées et soignées, toujours empruntes d'une subtilité touchante. Disque sombre et mélancolique, sa richesse stylistique le rend très long à assimiler, et son élégance le rangera au côté des plus grandes perles de la pop britannique.


Mogwai
4. Mogwai - Rave Tapes

Ecouter Rave Tapes, c'est un peu comme plonger la tête dans une espèce de coulée de mélasse industrielle, toute noire, et qui une fois le nez dedans, vous en imprègne les pores. Vous aimez en ressentir la crasse mais quand ça vous pénètre les narines et obstrue vos bronches pour cause de sonorités un peu trop électroniques, vous comprenez ce que Jean-Paul Sartre traite de nausée. C'est d'ailleurs là le principal argument des anti-Gremlins : britanniser le noise US de Slint, le déracinant au sens redneck du terme. A ces guignoleries nous coupons court : le bon goût est universel, et mélanger le soda et le thé peut s'avérer brillant si c'est bien fait. Mogwai, c'est top, c'est tout.


Glass Animals
5. Glass Animals - ZABA

A l’instar de leurs compatriotes du groupe Alt-J, les petits anglais de Glass Animals ont réussi le pari fou de se créer une identité propre et particulièrement rafraichissante. Leur premier opus ZABA a fait l’effet d’une claque. Le groupe nous y envoûte d’une pop tropicale aux allures d’incantations tribales, un vrai petit bijou qui met en scène une faune et une flore luxuriante. Pools est le titre qui résume le mieux l'identité atypique de ce groupe d'Oxford qui, on l'espère, ira loin. La vie est une jungle, mais on veut volontiers vivre dans celle des Glass Animals.


Breton
6. Breton - War Room Stories

A l'écoute d'Envy, premier extrait de War Room Stories, notre seule crainte était que la suite de l'album ne sonne trop pop et ne s'avère être qu'un simple pastiche du Holy Fire de Foals. Que nenni, ce sont dix titres empreints d'un savant mélange de rock, de pop, d'éléctro et même de hip-hop que nous a offert le quintet britannique. Surréalisme dansant et expérimentation se mêlent pour renforcer la singularité des titres de ce deuxième opus. Honorable réussite pour la bande de Roman Rappak qui a cette année fait danser l'Europe avec un album curieusement addictif.


Royal Blood
7. Royal Blood - Royal Blood

Souviens-toi, l'été dernier. Les Arctic Monkeys à Glastonbury. Matt Helders arborait un t-shirt flanqué de ces deux mots énigmatiques : « Royal Blood ». En quelques mois, la rumeur s'est répandue comme une trainée de poudre. Deux Anglais. Une batterie infernale, une basse au son impossible. Dans la torpeur d'août, Mike Kerr et Ben Thatcher ont mis à ce bon vieux rock'n roll une claque monumentale, et sont devenus en moins d'un an LE groupe dont tout le monde parle. Leur secret ? Un disque monstrueux, tonitruant. Trente-deux minutes de rock indé apocalyptique et majestueux.


Morrissey
8. Morrissey - World Peace Is None Of Your Business

Après sept années d'exil discographique, Morrissey revient avec une pépite musicale exaltante inespérée. L'album de la résurrection, World Peace Is None Of Your Business, voit le mancunien relater de son verbe toujours aussi acerbe ses thèmes favoris (l'amour, la solitude, l'abjection de l'être humain…) avec sa voix de crooner. Atteint d'un cancer et ayant perdu en un temps record son contrat avec Harvest Records, le Mozz réussira-t-il malgré tout à donner une suite à cet opus ? C'est tout ce qu'on souhaite. Long live Morrissey !


Jungle
9. Jungle - Jungle

En un an, la vague Jungle a tout raflé sur son passage avec la sortie de son premier album éponyme. Après des premiers vidéo clips très arty mais ne faisant que renforcer le mystère autour de l'identité du groupe, 2014 aura été l'année de la révélation pour les britanniques. Emmenés par les énigmatiques « J » & « T », la formation embarque dorénavant sept membres lors de ses représentations scéniques qui se révèlent aussi dansantes que réjouissantes, dans un style à mi-chemin entre le rock et le R&B. Il n'en faudra pas beaucoup plus pour que la vague se transforme en véritable raz-de-marée...


Alt-J
10. Alt-J - This Is All Yours

Deux ans après avoir encensé la critique avec un premier album bourré de tubes pop, les Anglais d'Alt-J sont revenus cette année avec un deuxième disque globalement plus posé mais toujours inspiré. Choeurs omniprésents, arrangements électroniques, blues incandescent et pop féérique s'entrecroisent sans cesse dans des chansons à la fois lumineuses, progressives et mélancoliques, qui révèlent une fois de plus de belles fulgurances grâce à leur subtil mélange de tension et de douceur et leurs harmonies irrésistibles. Le groupe, devenu trio, a de quoi envisager l'avenir sereinement.